Téléphonie: les tarifs vers l’Afrique ne baissent toujours pas

Téléphonie: les tarifs vers l’Afrique ne baissent toujours pas

<>

Aujourd’hui les communautés européenne, américaine et même asiatique, peuvent appeler depuis la France leur pays d’origine à des prix défiant toute concurrence.

Pour moins de trente euros par mois, Free et Neuf Cegetel proposent dans leur forfait triple-play (internet, téléphonie et télévision) des appels à durée illimitée vers 70 destinations, dont l’Allemagne, le Japon, la Nouvelle-Zélande ou encore l’Argentine.

Mais aucun fournisseur d’accès internet n’offre de forfaits illimités vers l’Algérie, la Tunisie, le Maroc ou encore le Mali et le Sénégal.

"Acheminer une communication vers les pays du continent africain coûte très cher", affirme Free, premier fournisseur d’accès à avoir lancé ces forfaits illimités.

"Sur le marché de gros, l’achat des minutes de communications entre les pays du nord coûte en moyenne 1 centime pour 15 centimes vers les pays du sud", explique Khaled Zourray, directeur général de Budget Telecom, un opérateur de téléphonie "low cost" qui mise sur le marché des communautés étrangères.

Principale raison : les réseaux de téléphonie fixe des pays du nord sont amortis depuis longtemps et ouverts à la concurrence, au contraire de ceux des pays du sud quasiment inexistants, faute d’investissements…

Lire l’intégralité de l’article sur Google/AFP