Free Mobile : des riverains vent debout face à une antenne-relais implantée dans le cadre du “New Deal”

Free Mobile : des riverains vent debout face à une antenne-relais implantée dans le cadre du “New Deal”

Direction la commune de Pardies dans dans le département des Pyrénées-Atlantiques où Free Mobile a installé une antenne-relais 4G, au grand dam des riverains.

C’est l’incompréhension chez les Pardisiens. Il y a une semaine, Free Mobile a implanté une antenne-relais d’une hauteur de 30 mètres à la sortie de la commune. De quoi attiser la colère de nombreux riverains estimant ne pas avoir été informés tout en dénonçant l’absence de panneau de permis de construire et un impact sur la valeur de leurs habitations.

Ce à quoi le maire de la municipalité répond aujourd’hui dans les lignes de la République des Pyrénées : "c’est un dossier qui a été lancé en début d’année, il a fait l’objet d’une enquête publique mais personne n’a apporté la moindre remarque ou contestation". Et d’ajouter pour sa défense que "la décision qui a été prise en conseil municipal le 13 juin a été approuvée à l’unanimité. Nous avons, comme il se doit, affiché l’ordre du jour une semaine avant, et la délibération pendant une semaine comme l’exige la loi."

Une mobilisation citoyenne d’autant plus embêtante pour l’élu qui précise que "cette mise en place fait suite à une décision gouvernementale obligeant les fournisseurs de réseau mobile à mailler le territoire pour une meilleure couverture." En d’autres termes, ce site a été identifié comme prioritaire dans le cadre du "New Deal", à savoir l’accord trouvé entre l’Etat et les opérateurs en janvier dernier visant à généraliser la 4G dans l’hexagone d’ici fin 2020. Cette implantation est donc une obligation.