Réseau cuivre : des parlementaires demandent à Orange de respecter ses obligations et appellent les élus à ne plus payer leurs factures

Réseau cuivre : des parlementaires demandent à Orange de respecter ses obligations et appellent les élus à ne plus payer leurs factures

Direction l’Ardèche où cinq députés et sénateurs demandent à Orange de se mettre "instamment" en conformité avec son obligation de service universel de téléphonie fixe dans leur département. Afin de faire pression, ceux-ci appellent les maires à ne plus payer leurs factures à l’opérateur historique.

Piqûre de rappel. L’agrume en tant que délégataire du service universel a été mis en demeure anticipée fin octobre par l’Arcep sur la qualité de service de son réseau cuivre. Alerté par des courriers de consommateurs, d’élus, de préfets, le régulateur impose aujourd’hui à Orange de se mettre en conformité d’ici fin 2018 avec les obligations qui lui incombent. Si l’opérateur a annoncé qu’il rentrerait dans les clous grâce à la mise en place d’un nouveau dispositif dans les zones critiques tout en renforçant les ressources allouées à la maintenance du réseau, cela n’a pas calmé la colère des parlementaires et des élus ardéchois qui d’après France 3, "demandent instamment à l’opérateur historique de tenir ses engagements"

De son côté, Hervé Saulignac, député PS, fait savoir amèrement que sur les 99 communes de sa circonscription (1er de l’Ardèche), "54 comptent des habitants qui l’ont alerté pour des problèmes de branchement défectueux ou inexistants". Même constat dans les autres circonscriptions. Le problème est souvent le même, les abonnés sont impactés au niveau des boucles locales. Un parlementaire vise pour sa part le dernier kilomètre de ligne, trop souvent "en piteux état". Pour un maire, les dégradations s’accumulent et nuisent directement à la qualité du service. Ce dernier pointe notamment " les poteaux à terre, les câbles de transport téléphonique détendus et gisant dans les fossés".

Tout s’accordent à dire que le manque de moyens pour entretenir le réseau cuivre est incontestable et que"la fibre se déploie petit à petit au détriment du cuivre, surtout là où c’est rentable" , enchérit Hervé Saulignac. Au total, sur l’année, ce sont plusieurs milliers de foyers ardéchois qui ont été impactés sur une durée plus ou moins longue. Bien décidés à faire pression sur Orange, les cinq parlementaires, appellent les maires "à cesser de payer leurs factures à Orange, une grève en bloquant l’argent sur un compte en attendant que l’opérateur fasse son travail", rapporte enfin France 3.

 

Source : France 3