BFM Business : pas question de vendre mais de développer davantage la chaîne selon le patron d’Altice

BFM Business : pas question de vendre mais de développer davantage la chaîne selon le patron d’Altice

Altice France a de la suite dans les idées pour BFM Business.

Si le Canard Enchaîné prêtait le 4 octobre dernier à Patrick Drahi des intentions de vente de BFM Business (NextRadioTV), Altice France a dans la foulée démenti formellement. Aujourd’hui, le patron du groupe a de grandes ambitions pour la chaîne-radio économique.
 
Interrogé par Challenges, Alain Weill n’y est pas allé par quatre chemins, il n’est pas question de vendre BFM Business. "Il n’y a aucune réflexion en ce sens " a assuré dans le même temps Damien Bernet, directeur exécutif média d’Altice France. Le duo se dit en revanche ambitieux et prévoit de multiplier le chiffre d’affaires de la chaîne "par trois dans les trois ans qui viennent, via des acquisitions et des diversifications " . BFM Business, disponible dans le bouquet basique de la Freebox (canal 347) va donc se développer davantage à l’avenir, SFR veut aujourd’hui accélérer la cadence tout en mettant l’accent en parallèle sur le "digital" et "des activités de salons".
 
Actuellement, Altice Média mise également "sur un nouveau site proposé en exclusivité par SFR", baptisé "BFM Business Premium", souligne l’hebdomadaire. Et depuis le 22 octobre dernier, dans sa logique de mutualisation des programmes en interne, la matinale de la radio-chaîne présentée par Stéphane Soumier est reprise sur RMC Story (TNT), 
 
Si l’activité TV était en difficulté depuis 2012, celle-ci aurait réduit ses pertes opérationnelles d’après Challenges, mais Altice se refuse à tout commentaire puisque les chiffres avancés ne sont pas publics. « La radio seule a toujours été rentable, c’est plus long pour la télévision mais l’ensemble était bénéficiaire en 2017 et le résultat sera en croissance en 2018 », précise toutefois Damien Bernet.