Free Mobile : un collectif anonyme en colère s’oppose à l’implantation d’une antenne-relais

Free Mobile : un collectif anonyme en colère s’oppose à l’implantation d’une antenne-relais

Direction la commune d’Estourmel dans le département du Nord où un mystérieux collectif voit d’un mauvais oeil l’implantation d’une antenne-relais Free Mobile à la suite d’un couac en mairie.

Quand le maire se fait doubler, bis repetita. A l’instar de la commune de Bruay-La Buissière, dans le Pas-de-Calais située à seulement 78 km, l’autorisation d’implantation d’une antenne Free-mobile a été signée cet été à L’Estourmel par l’un des adjoints du maire, en son absence et donc sans son approbation. Si celui se dit embêté et a envoyé le mois dernier un courrier aux habitants dans lequel il s’est excusé en indiquant ne pas avoir « mesuré que cela pouvait être un dossier sensible », le mal était déjà fait pour un certains nombre de ses administrés. Furieux, des Estourmelois regrettent de ne pas avoir été prévenus en amont et s’inquiètent aujourd’hui de l’impact des ondes sur la santé. Ils auraient créé un collectif et lancé une pétition qui a reçu 150 signatures. Seulement, aussi étrange que cela puisse paraître, ces derniers refusent de donner leur identité, rapporte La Voix du Nord qui a reçu des courriers anonymes au sein de sa rédaction de Cambrai. De son côté, le maire ne souhaite pas s’entretenir avec la presse. Beaucoup de questions restent donc sans réponse pour le moment. 

A Bruay-La Buissière, le maire s’est montré plus parlant et a décidé de ne pas retirer l’arrêté en privilégiant les négociations. L’élu a contacté Free afin de trouver une solution et a obtenu de l’opérateur un arrêt du chantier. Un nouvel emplacement devrait être choisi prochainement.

Source : La Voix du Nord