TV par ADSL: la naissance d’un géant (Partie I)

TV par ADSL: la naissance d’un géant (Partie I)

Qui aurait pu croire il y a 2 ans qu’un petit FAI français allait devenir le numéro 1 européen de la télévision par ADSL ?

Qui aurait pu croire qu’un tel engouement aurait pu naître des quelques images mal contrastées que proposait Free en décembre 2003 pour quelques freenautes privilégiés ?

Et pourtant, le résultat et là, deux ans après son lancement par Free, Freebox TV sera accessible à prés d’un million de foyers d’ici la fin de l’année (130 000 étant abonnés à au moins une chaîne en option). On disait les français plutôt lents à adopter de nouvelles technologies, la télévision par ADSL est là pour prouver le contraire (et il en va de même pour la téléphonie IP et l’internet haut débit).

Le succès n’est pourtant pas là par hasard, Free n’était, à l’époque, pas le seul à travailler sur un projet de télévision par ADSL, mais c’est lui qui a tout raflé. La raison en est une stratégie inédite et qui a portée ses fruits :

1- La TV est offerte à tous les abonnés dont la ligne téléphonique le permet.

Alors que ses concurrents planchaient sur une option TV payante, Free la proposait « gratuitement » et c’est bien cela qui à changer la donne. L’offre TV à ses débuts, était plutôt de mauvaise qualité, peu de personnes auraient été prêtes à payer pour une telle offre d’autant plus que personne ne connaissait cette nouvelle technologie. Mais avec la gratuité, plus de soucis, la TV par ADSL rentre rapidement dans les foyers et personne ne se plaint vraiment de la mauvaise qualité de réception. Ces quelques mois d’avances sur ses concurrents auront permit à Free d’améliorer son offre TV tant sur la qualité que sur la quantité et surtout d’engranger un maximum de clients et de lancer un bouche à oreille bénéfique. France telecom et 9 telecom auront beau avoir pris le train en marche, leurs offres ne décollent pas vraiment (125 000 abonnés pour Ma Ligne TV et 30 000 pour 9 télécom), comment faire accepter à leurs abonnés une offre payante alors qu’elle est « gratuite » chez Free.

2- La maîtrise du bouquet

Alors que Free lançait un bouquet TV maison, 9 Télécom et France télécom lui emboîtaient le pas en lançant des offres TV proposant le bouquet Canalsat ou TPS. Mauvais choix, les bouquets étaient chers et FT et 9 Télécom ne maîtrisaient ni le contenu ni la forme ni les tarifs, leurs offres étaient totalement dépendantes des 2 bouquets satellites. Free lui proposait régulièrement de nouvelles chaînes et de nouveaux services, des chaînes à l’unité pour quelques dizaines de centimes et des packs à bas prix. 9 Télécom suivra par la suite la voie ouverte par Free.

3- La simplicité

Alors que chez ses concurrents les démarches sont laborieuses pour pouvoir bénéficier de la télé (abonnement à un bouquet, commande du décodeur vidéo et sans garantie de résultat car il n’est pas possible de tester avant), chez Free, tout est simple, un seul appareil (la freebox), un seul forfait, on branche, et si la ligne le permet, l’abonné à accès immédiatement à freebox TV. Quant aux chaînes en option, on s’abonne directement et instantanément depuis l’interface Freebox TV. La qualité de réception peut être testé grâce au bouquet gratuit.

Cette stratégie aura permis à Free de rentrer en force dans les foyers français (surtout dans ceux qui n’avaient pas l’intention de s’abonner à un bouquet de chaînes TV), et de faire rentrer la TV par ADSL dans les habitudes de consommation en moins de 2 ans, un record !

Dans un récent sondage IPSOS/NeufCegetel, 73% des français déclaraient connaître la télévision par ADSL.

Et ce n’est qu’un début …. (Suite du dossier demain)