Le manque de transparence des concurrents a fait le succès d’Iliad Italia selon son jeune DG

Le manque de transparence des concurrents a fait le succès d’Iliad Italia selon son jeune DG

Le jeune trentenaire à la tête d’Iliad Italia, Benedetto Levi, a accordé un entretien à La Stampa, quelques trois mois et 2 millions d’abonnés après le lancement des offres mobiles. 

Analysant le succès du lancement d’Iliad il estime que "plus que le rapport qualité prix, ce qui a poussé de nombreux italiens à changer d’opérateur, c’est le manque de transparence" des concurrents.

Cela passe par l’inclusion de toute une série de services dans le prix de l’abonnement mensuel, services qui sont facturés en supplément chez les autres opérateurs. Mais la transparence passe également "par la manière dont on communique avec les utilisateurs : par exemple au début il y a eu des retards dans les livraisons de carte SIM parce que la demande était énorme, nous nous sommes excusés et nous avons fait mieux".

Cette volonté de transparence, Benedetto Levi l’incarne en n’hésitant pas à mouiller sa chemise en personne, comme dernièrement sur Facebook. Elle se reflète aussi dans le "dialogue constant avec les utilisateurs aussi bien sur les réseaux sociaux que grâce au service client".

L’organisation sur le modèle de la startup "permet de transmettre rapidement les informations et suggestions reçues aux services concernés afin de régler les problèmes lorsqu’il y en a ou bien d’améliorer le service, explique-t-il. Nous venons juste de nous lancer, nous devons prouver que nous savons faire les choses mille fois mieux que les autres".

Enfin, il rappelle qu’Iliad emploie désormais plus de 200 personnes dont des experts du secteur des télécommunication et continue de recruter en Italie.