Iliad et NJJ (Xavier Niel) ont signé une convention pour ne pas se marcher sur les pieds dans les télécoms

Iliad et NJJ (Xavier Niel) ont signé une convention pour ne pas se marcher sur les pieds dans les télécoms

À lire cette semaine dans Édition Multimédi@ un article qui relève qu’une convention a été signée en mars entre le groupe Iliad, dont Xavier Niel détient 52,2 %, et sa holding personnelle NJJ par le truchement de laquelle il réalise de nombreux investissements dans les télécoms à l’étranger afin d’éviter tout conflit d’intérêt dans de futur projet de rachat.

La galaxie Niel

Vous pouvez découvrir dans ce numéro de Édition Multimédi@, la longue liste des 25 holdings personnelles de Xavier Niel avant réorganisation . Pour la petite histoire, y est rappelé que NJJ signifie "Niel John Jules, le nom de famille paternel suivi des prénoms de ses deux garçons nés en 2000 et 2002" : NJJ Holding, NJJ Capital, NJJ Immobilier, NJJ Market, NJJ Animation, NJJ Invest Tel, NJJ Entertainment, NJJ Investco, NJJ Project Two, NJJ Project Three, ou encore NJJ Project Four, NJJ Project Five, NJJ Exclusive, NJJ Strategy, NJJ Innovation, NJJ Télécom, NJJ Presse, NJJ Tara, NJJ Galway, NJJ Boru, NJJ Telecom Europe, NJJ Suisse Acquisition, NJJ Capital Monaco Acquisition, NJJ North Atlantic, et NJJ Indian Ocean.

Alors qu’Iliad cache à moitié ses ambitions européennes, les intérêts du fondateur pourraient entrer en conflit avec ceux du groupe, c’est pour cela que lors de la prise de participations conjointe dans Eir Telecom (NJJ détient 32,9% du capital de l’opérateur et Iliad, 31,6% soit 64,5% à eux deux) Iliad et NJJ ont signé une première convention en avril. 

D’abord Iliad, après Xavier

Par la suite une convention plus générique a également été signé par les deux parties en mars pour clarifier leur intentions : "Dans ce cadre et dans l’hypothèse où NJJ Holding viendrait à étudier un projet de prise de participation, au capital d’un opérateur de télécommunications fixes et/ou mobiles en France ou à l’étranger, NJJ Holding s’engage à informer le conseil d’administration [d’Iliad] de son existence et à lui transmettre une description de ce projet dans les meilleurs délais. (…) Dans le cas où Iliad décide de poursuivre le projet, NJJ y renoncera (sauf accord de co-investissement avec Iliad)".