Après la fin de la neutralité du net aux Etats-Unis, les opérateurs ont bridé l’accès à YouTube et Netflix selon une étude

Après la fin de la neutralité du net aux Etats-Unis, les opérateurs ont bridé l’accès à YouTube et Netflix selon une étude

crédit image : Guide "Neutralité du Net"- Arcep

 

A près d’un an de la fin de la neutralité du net aux Etats-unis qui garantissait jusqu’alors l’égalité de traitement et d’acheminement de tous les flux d’information sur internet, quel que soit leur émetteur ou leur destinataire, une étude démontre que les opérateurs télécoms ont intentionnellement bridé les débits vers YouTube et Netflix notamment.

Les chercheurs de deux grandes universités américaines ont utilisé une l’application pour smartphone Wehe, utilisée et financé également en France par l’ARCEP, relativement plébiscitée, elle permet de surveiller en fonction des services ceux qui sont volontairement restreints par les opérateurs.

De janvier à début mai, l’application a détecté des "différentiations" de traitements par Verizon Communications Inc. plus de 11 100 fois selon l’étude rapportée par Bloomberg. YouTube est la cible n °1 de la limitation mais des débits dégradés ont été aussi constatés pour Netflix, Amazon Prime et l’application NBC Sport. D’importantes variations sont mises en lumière par cette étude chez les trois plus grands opérateurs mobiles AT&T, Verizon et T-Mobile.

L’ application Wehe a jusqu’à présent réalisé plus de 500 000 tests impliquant plus de 2 000 fournisseurs de services Internet dans 161 pays. Elle mesure la vitesse à laquelle chaque réseau sans fil fournit des vidéos à partir de services tels que Netflix et YouTube et compare ces vitesses aux vitesses de réseau disponible à ce moment-là. Par exemple, lors d’un test récent de l’application, la vitesse de Netflix était de 1,77 mégabits par seconde sur T-Mobile, contre 6,62 mégabits par seconde pour les autres trafics du réseau rapporte Bloomberg.

Pour les opérateurs, il ne s’agit que d’une simple gestion efficace et agile du réseau pour répartir la capacité entre les différents utilisateurs. "Maintenant que la FCC a abrogé la neutralité du net, il est important que les consommateurs et les chercheurs surveillent les FAI qui commencent à utiliser leur nouvelle ’liberté" conclut un des chercheurs ayant participé à l’étude.

 

 

Pour approfondir le sujet de la neutralité du net, vous pouvez retrouvez ici, le podcast du 05/09/2018 que l’émission La méthode scientifique sur France Inter y a consacré.