Free Mobile : un collectif monte au créneau face à l’implantation d’une antenne et craint une forte décote immobilière

Free Mobile : un collectif monte au créneau face à l’implantation d’une antenne et craint une forte décote immobilière

 

Direction la Bretagne où l’implantation d’une antenne relais Free Mobile sèment la zizanie dans l’esprit des riverains d’une petite commune.

Les craintes et incompréhensions règnent à Guimaëc dans le Finistère où une antenne relais de 36 mètres de haut sur laquelle Free Mobile installera ses équipements doit prochainement voir le jour après que TDF ait érigé le pylône. De quoi faire réagir négativement une partie des habitants qui a décidé de se mobiliser en créant un collectif baptisé « Sauvons la vallée de Keroudot » afin de faire entendre sa voix. Les riverains remettent entre autres en cause le manque de concertation et la logique autour de cette installation. En effet, deux antennes d’opérateurs sont déjà hébergées sur un château d’eau à 500 mètres à proximité du site choisi pour ce projet, ceux-ci ne comprennent en somme pas pourquoi la mutualisation n’a pas été privilégiée. Mais au-delà des interrogations, le collectif tente de faire valoir ses arguments : comme la pollution visuelle, l’antenne serait visible depuis la mer, une forte décote immobilière, jusqu’à 30%, un impact sur les activités économiques, des gîtes vont voir le jour à proximité sans oublier le risque sanitaire avec l’impact des ondes électromagnétiques sur la santé des enfants.

Les riverains ont ainsi sollicité l’association Robin des toits et menacent de déposer un recours au tribunal administratif. Une pétition a été lancée. De son côté le maire prévoit d’organiser une réunion de concertation début septembre. 

 

Source : Ouest-France