Iliad entre dans la course à la 5G en Italie et se fait tirer dans les pattes

Iliad entre dans la course à la 5G en Italie et se fait tirer dans les pattes

Sept sociétés, dont Iliad, ont été retenues pour participer aux enchères sur les fréquences 5G en Italie par le ministère du développement économique.

Iliad Italia, TIM, Fastweb, Vodafone Italia, Wind 3, Linkem et Open Fiber ont jusqu’au 10 septembre prochain pour proposer leurs premières offres. 1275 MHz de spectre vont être mis à disposition des opérateurs 1000 MHz dans la bande des 26 GHz, 200 MHz dans la bande des 3.7 GHz et 75 MHz dans la bande des 700 MHz.

En sa qualité de nouvel entrant, un lot dans la bande des 700MHz (encore utilisée pour la diffusion de la télévision en Italie jusqu’en 2022) a été réservé à Iliad comme prévu par le gendarme italien des télécoms.

C’est ce qui vaut à Iliad de s’être attiré les foudres d’un sénateur de Forza Italia. "Iliad est le seul opérateur qui pourra obtenir des fréquences dans la bande des 700MHz sans avoir à passer par la case enchères" commente-t-il. Avant de conclure "un tiers des fréquences les plus convoitées pour la 5G, 700MHz, a été réservé à Iliad. Encore un cadeau fait à l’opérateur français". 

Il va sans dire que les asymétries réglementaires auxquelles peut prétendre Iliad en Italie, sont instaurées pour assurer une concurrence plus équitable entre le nouvel entrant et les opérateurs déjà bien installés qui vont pouvoir investir massivement pour obtenir ces fréquences. Le sénateur Maurizio Gasparri lui craint qu’Iliad n’investisse pas assez et se repose sur ces avantages que le droit le concède.

En plus des investissements déjà réalisés (fréquences rachetées à Wind Tre, déploiement de ses propres infrastructures) Iliad a précisé à Corcom que la société prendrait part aux enchères sur les autres lots.