Iliad : le gouvernement italien lui demande de respecter sa loi antiterroriste

Iliad : le gouvernement italien lui demande de respecter sa loi antiterroriste

Les Simbox d’Iliad en Italie font toujours débat.

A la suite d’interrogations de la concurrence sur le respect de la loi anti-terroriste autour du processus de délivrance des cartes SIM de la part d’Iliad, le Ministre du développement économique italien Luigi Di Maio a appelé jeudi dernier, devant la Chambre des députés, l’opérateur à respecter la législation en vigueur "afin de ne pas créer de concurrence déloyale", rapporte Reuters.

Pour distribuer ses cartes SIM, Iliad Italia s’appuie sur des distributeurs automatiques de cartes SIM tels que nous les connaissons en France. En revanche pour les italiens, c’est une grande nouveauté et nous vous avions expliqué que la loi est plus stricte de l’autre côté des Alpes, ainsi les bornes Free ont été adaptées donnant naissance aux SimBox (ajout d’un scanner et d’une caméra) car les opérateurs doivent vérifier l’identité du futur abonné en exigeant une pièce d’identité afin de délivrer une carte SIM.

Seulement à la suite d’un incident sur une borne, Telecom Italia a saisi le mois dernier pour avis sur fond de sécurité nationale, le nouveau ministre italien de l’intérieur, Matteo Salvini. Selon il Sole 24 Ore, un homme aurait ainsi réussi a obtenir une carte SIM en utilisant la pièce d’identité d’une femme et une carte de crédit au nom d’une autre personne. Iliad s’est rendu compte du problème au bout de 10h et a désactivé la ligne. Le concurrent d’Iliad avait de ce fait demandé au gouvernement des "explications et des éclaircissements sur le respect de la procédure d’Iliad" qui permet de s’assurer de l’identité de l’abonné. 

L’opérateur italien a également indiqué qu’en cas de conformité des bornes d’Iliad, celui-ci pourrait lui aussi déployer à l’avenir des distributeurs automatiques similaires afin de réduire ses coûts.