Un mois après le lancement de l’offre d’Iliad Italia, son directeur général fait un point sur la situation

Un mois après le lancement de l’offre d’Iliad Italia, son directeur général fait un point sur la situation

Un mois après le lancement de l’offre Iliad en Italie, les premières estimations du nombre de clients nous sont arrivées par les analystes de Berenberg qui estiment à 250 000 le nombre de portabilités vers Iliad effectuées et entre 100 000 et 150 000 le nombre de nouveaux numéros ce qui porte à 300/350 000 les cartes SIM écoulées en un mois.

Interrogé à ce sujet par Tom’s Hardware Italia, le directeur général d’Iliad Italia, Benedetto Levi répond que "sans faire de commentaire sur les chiffres sortis ces derniers jours dans la presse, nous sommes extrêmement satisfaits du succès de notre lancement et de notre offre, en terme d’abonnés. Mais aussi, des retours positifs qui nous arrivent de nos utilisateurs".

En ce qui concerne les offres promotionnelles agressives proposées par les concurrents pour contrer l’arrivée d’Iliad "elles nous confirment qu’Iliad a effectivement fait bouger les choses". Mais tout n’est pas encore gagné "j’aurais tendance à ne pas me fier aux prix attractifs pratiqués par nos concurrents car depuis des années les prix affichés en vitrine ont toujours été attractifs. Le problème ce sont les coûts plus ou moins cachés et les augmentations qui arrivent avec le temps" ajoute-t-il.

Fastweb et Vodafone (avec ho.) misent désormais sur la transparence et la clarté dans leurs discours marketing, l’arrivée d’Iliad a fait comprendre à la concurrence que les italiens avaient envie de transparence explique Benedetto Levi.

Et preuve en est que la transparence est capitale pour Iliad, le directeur général n’hésite pas à faire son mea culpa sur les petits couacs du début, des retards de quelques jours dans la livraison de certaines cartes SIM dus au volume des demandes, un souci pour joindre le service client à cause de certains opérateurs concurrents qui ne le permettaient pas et un problème d’IP française qui a été résolu en mettant la base de donnée à jour.

Sur la polémique lancée par TIM à propos d’un supposé non respect de la loi anti-terroriste italienne qui oblige les opérateurs à vérifier l’identité du futur client il confirme que "nous effectuons un contrôle rigoureux avant l’activation de la carte SIM".

Enfin il explique ce premier succès car "notre organisation est souple et jeune, comme les start-ups que j’ai fondées et dirigées. Tout le monde est responsabilisé, il n’y a pas de hiérarchie inflexible ni de procédures mécaniques qui se répercutent sur les consommateurs." Et de conclure "à notre envie de bien faire et de révolutionner le marché des télécoms, se sont ajoutées la rage et la frustration que les consommateurs avaient accumulé depuis des années, et cela a contribué à notre succès". 

source : Tom’s Hardware Italia