Ligue 1 : Canal+ a misé gros sur le lot de Free mais l’opérateur de Xavier Niel lui a raflé au nez et à la barbe

Ligue 1 : Canal+ a misé gros sur le lot de Free mais l’opérateur de Xavier Niel lui a raflé au nez et à la barbe

La confidence. Free rentre dans le jeu et Canal+ en subit les conséquences sur le plus petit lot.

Même si la défaite est évidente, la partie n’est pas encore finie à en croire Maxime Saada. Le président du directoire de Canal+ compte bien négocier avec Mediapro, grand vainqueur de l’attribution des droits TV de la Ligue (2020-2024), et ce dans l’optique de trouver un accord de sous-licence plutôt que de distribuer la future chaîne du groupe audiovisuel espagnol a t-il confié dans les lignes des Echos. Au sujet de la journée des enchères à l’aveugle, l’intéressé n’en démord pas, les sommes mises sur la table sont disproportionnées, au total 1,153 milliard d’euros par an, "bientôt il faudra avoir plus d’abonnés que de population en France pour rentabiliser", ironise t-il. Que nenni, Canal+ rentre bredouille mais "serein" pour la suite, Maxime Saada rappelant que la chaîne cryptée a misé au maximum de ses capacités et même au-delà de ce qu’elle déboursait auparavant. Et de marteler que le groupe n’a pas commis d’erreur stratégique lors des enchères en réponse à certains observateurs. Seul regret, " le lot de beIN (match du samedi 21h et du dimanche 17) et celui de Free (extraits en quasi-direct en numérique et VOD) sur lequel j’ai misé une somme conséquente et j’ai perdu, le prix de réserve a explosé". Pour rappel, Free a assuré que le prix payé pour ce lot s’élève à moins de 50 millions d’euros par saison.