Ça s’est passé chez Free et dans les Télécoms … réduction Free Mobile pour abonnés Freebox, naissance de Bouygues Telecom et d’Orange, etc

Ça s’est passé chez Free et dans les Télécoms … réduction Free Mobile pour abonnés Freebox, naissance de Bouygues Telecom et d’Orange, etc

Comme chaque semaine, nous vous proposons notre chronique « Ca s’est passé chez Free et dans les Télécoms … » Celle-ci vous propose de vous replonger dans les événements qui ont fait l’actualité de la semaine en cours, mais durant les années, les décennies, voire les siècles précédents. Ces événements concerneront Free bien sûr, mais plus largement les télécoms et le numérique. Souvenirs, souvenirs …

 

28 mai 2013 : le plein de forfaits Free

Tous les abonnés Freebox, quelle que soit l’offre souscrite ont droit à une réduction sur les forfaits mobiles. Ainsi le forfait 2 euros est gratuit pour un abonné Freebox et celui à 19,99 et proposé à 15,99 euros dès lors qu’on possède un abonnement fixe. Il n’était possible de rattacher qu’un seul un abonnement mobile à un abonnement Freebox.

A partir du 28 mai 2013 Free a commencé a augmenter le nombre d’abonnements mobiles pouvant bénéficier de la réduction en incluant un 2ème Forfait Free dans le cadre du multiligne.

Pour rappel, aujourd’hui, Free permet de bénéficier de la réduction pour jusqu’à quatre abonnements mobile en les rattachant à un abonnement Freebox.


29 mai 1996 : Martin se lance dans les télécoms

C’est à cette date que Bouygues Télécom a proposé commercialement ses offres de téléphonie mobile. Deux années plus tôt, le groupe Bouygues avait emporté l’appel d’offres pour la troisième licence de téléphonie (dans les bandes de 900 et 1 800 MHz) alors qu’en 1987, la première fréquence mobile lui avait échappé. Et dès le départ, Bouygues Télécom fut en son temps le trublion du secteur. Il bouscule le marché, alors composé de Itinéris (France Telecom) et SFR. Il invente le forfait mobile : pour 36€ (240 francs), il propose 3 heures d’appel par mois avec un répondeur gratuit. A cette époque, le forfait est une révolution. Car jusqu’alors, toutes les communications étaient facturées à la minute.

En l’espace de trois semaines, Bouygues attire 10 000 clients pour une réseau couvrant seulement Paris. A l’époque, aucun contrat d’itinérance n’était signé. Bouygues Télécom est aussi le premier opérateur à coupler achat de terminal et forfait. En 1998, le million de clients est passé, et les concurrents commencent à l’imiter.

 


1 juin 2006 : le début de la fin pour France Télécom

Annoncé un an auparavant, France Télécom faisait disparaître à partir du premier juin ses marques Wanadoo, Equant et MaLigne TV au profit du seul Orange. Cette date marque le début du processus de changement de nom de l’opérateur historique.

Orange devenait la marque unique pour le mobile, la TV, l’Internet et les services digitaux commercialisés par l’opérateur. "Le nouvel Orange est une marque globale de communication, comme peuvent l’être Microsoft et Yahoo" déclarait Didier Lombard.

La lente transformation avait été initiée en 2000 lorsque France Telecom avait racheté la marque Orange à Vodafone et commencé à intégrer la couleur dans son logo.

Il faudra attendre février 2012 pour que tout les services changent de nom le dernier étant la ligne fixe France Télécom qui à cette date et devenu la ligne fixe Orange. Au niveau administratif le changement de nom sera lui effectif au 1er juillet 2013, France Télécom devient alors définitivement Orange.

source : Wikipédia