Le patron d’Altice tacle l’arrivée de Free dans les contenus

Le patron d’Altice tacle l’arrivée de Free dans les contenus

Des surprises en rafale, alors que Canal + est rentré bredouille hier de la journée d’enchères des droits de diffusion de la Ligue 1 (2020-2024), Free a contre toute attente raflé un lot et proposera en quasi-direct sur ses plateformes fixe et mobile les buts, les plus beaux arrêts et les meilleurs moments de chaque match. L’opérateur de Xavier Niel marque ainsi son entrée dans les contenus. De quoi faire réagir le patron d’Altice Europe et de SFR, dont le groupe n’a pas participé à l’appel d’offres.

Comme le rapporte Electron Libre sur Twitter, Alain Weill a asséné ce matin lors d’une conférence de presse axée sur la présentation des chaînes RMC Sport : « je vois que Free arrive dans les contenus. Orange annonce sur les contenus. Et j’ai toujours pensé que pour réussir il fallait être copié. » Visiblement le patron d’Altice n’a pas oublié certaines déclarations de Xavier Niel. Interrogé l’année dernière sur la stratégie des exclusivités et de l’achat de contenus de l’opérateur de Patrick Drahi, le fondateur de Free avait indiqué que « que les exclusivités n’ont pas de sens. Si vous êtes obligés de vous abonner pour avoir un contenu cela ne marche pas » et d’annoncer clairement : « Nous n’achèterons pas d’exclusivité. » Autrement dit, Free ne prévoyait pas d’acheter de contenus en restant focalisé sur les télécoms, son coeur de métier.

Au sujet d’Orange, Alain Weill fait notamment référence au réinvestissement de l’opérateur historique dans le cinéma et les séries, un marché sur lequel SFR souhaite devenir un acteur majeur. En marge du lancement de la chaîne Altice Studio l’année dernière marqué par la volonté du groupe d’investir 160 millions d’euros par an dans l’achat de programmes notamment, Patrick Drahi avait laisser entendre que si SFR se mettait à produire des séries, Orange allait suivre. Simple coïncidence ou non, après les films, Orange Studio a décidé par la suite d’ajouter une nouvelle corde à son arc, les séries avec la création d’une nouvelle entité Orange Content lancée en septembre dernier afin de renforcer la présence et les investissements dans le domaine des contenus du FAI. Pour rappel, SFR qui lâche prise autour des exclusivités sur les droits sportifs en discutant actuellement avec les opérateurs dans l’optique de diffuser ses chaînes RMC Sport sur leur box, change petit à petit de stratégie. Ce qui lui a valu un tacle sur Twitter en février dernier de l’ex-DG général d’Orange Pierre Louette : « Virage sur l’aile pour SFR, qui adapte sa stratégie médias à la réalité… Qui se souvient encore des fortes déclarations du prédécesseur sur la rentabilité future assurée grâce à l’exclusivité, et des leçons de calcul qu’il assénait avec un aplomb incomparable… ? Sic transit ». Les chemins s’entrecroisent. C’est de bonne guerre.