Réforme de l’audiovisuel public : France 4 est dans le collimateur

Réforme de l’audiovisuel public : France 4 est dans le collimateur

La chaîne France 4 va-t-elle faire les frais de la réforme qui vise à moderniser l’audiovisuel public tout en faisant de substantielles économies ?

Ce lundi a eu lieu une réunion à Matignon à laquelle tous les acteurs de ce dossier étaient conviés. Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions, Sibyle Veil, PDG de Radio France se sont ainsi entretenues avec le premier ministre Edouard Philippe, flanqué de ses ministres de la Culture Françoise Nyssen, de l’Économie, Bruno Le Maire, et des Compte publics, Gérald Darmanin.

Tout ce travail est en train de converger. Des annonces interviendront dans les prochains jours” affirme Gabriel Attal, député LREM au Monde. Plusieurs pistes sont à l’étude, dont une fusion de France 4 avec Mouv’ dont s’est fait l’écho le député Attal en charge de la Commission culture de l’assemblée nationale sur le plateau des "4 vérités" sur France 2. “Il y a des médias destinés aux jeunes aujourd’hui dans l’audiovisuel public. Pour moi, il faut regrouper leurs talents, regrouper leurs moyens pour créer un vrai média digital. Je pense à France 4 notamment et Mouv’”. Le Parisien évoque lui une fusion entre France 4 et France 5 à l’étude ou encore basculer la 4 entièrement sur le numérique. “L’enjeu n’est pas de supprimer. Ce n’est pas d’être dans des économies brutes, l’enjeu, c’est de fixer des objectifs. Il faut que les jeunes puissent participer à l’audiovisuel public !” précise Gabriel Attal.

Toutes ces hypothèses, bien que différentes, permettraient de libérer le canal 14 de la TNT sur lequel lorgne la direction de France Télévisions pour y installer sa chaîne d’info Franceinfo : afin de la rapprocher de ces concurrentes CNews et BFM.

Si des annonces seront faites d’ici quelques jours alors que les discussions sur le budget 2019 vont débuter, le projet de loi en lui-même ne devrait voir le jour qu’en toute fin d’année 2018 précise le Parisien.