Que faire de son ancien smartphone ? la FFT publie son guide “rapporter son mobile”

Le rythme des sorties de nouveaux modèles toujours plus puissants, plus fins, à écrans plus grands (bientôt pliables) nous pousse à changer régulièrement de smartphone, mais qu’en faisons-nous ? Ils finissent pour 41% d’entre nous abandonnés dans le fond d’un tiroir et seulement 9% déclarent l’avoir trié ou fait recycler.

Des pratiques pas encore rentrées dans les moeurs que la Fédération française des Télécoms (qui regroupe les opérateurs à l’exception de Free) dans son guide "rapporter son mobile" détaille. Dans cette infographie vous pourrez découvrir ce que devient votre ancien mobile lorsqu’il est collecté par votre opérateur. En effet tous les opérateurs respectent les conditions de la charte FFTelecoms de réemploi des téléphones mobiles, établie en 2010 en partenariat avec le Ministère de l’Écologie et Écosystème.

Cela dit les usages évoluent et les opérateurs de téléphonie mobile représentent moins de la moitié des distributeurs, avec 46 % des téléphones vendus début 2016, contre 54 % par les grandes surfaces spécialisées ou généralistes et la vente à distance, selon GfK. Même si cela est rarement mis en avant tout distributeur est tenu à des obligations de reprise.