Prise de contrôle de PT Portugal : Altice écope d’une amende de 124,5 millions d’euros

Prise de contrôle de PT Portugal : Altice écope d’une amende de 124,5 millions d’euros

Pour ne pas avoir attendu l’autorisation de la Commission européenne pour le rachat de Portugal Telecom, Altice vient d’écoper d’une amende de 124,5 millions d’euros.

Le verdict était attendu et l’on savait que le montant de l’amende serait conséquent. La Commission européenne a infligé une amende de 124.5 millions d’euros à Altice, la multinationale de câbles et de télécommunications basée aux Pays-Bas, pour avoir procédé à l’acquisition de l’opérateur portugais de télécommunications PT Portugal avant notification ou autorisation de la Commission. "Une opération de "Gun Jumping" qu’Altice ne pratique pas pour la première fois. La compagnie s’était vu infliger une amende similaire en France sur le dossier SFR" précise le Figaro.

Pour rappel, En février 2015, Altice a notifié à la Commission son projet d’acquérir PT Portugal. L’opération a été autorisée sous conditions par la Commission le 20 avril 2015, notamment sous réserve de la cession des branches portugaises d’Altice à l’époque, à savoir ONI et Cabovisão.

En mai 2017, la Commission a adressé à Altice une communication des griefs dans laquelle elle se disait préoccupée que l’entreprise ait procédé à l’acquisition de PT Portugal avant d’y avoir été autorisée et, en partie, avant même d’avoir notifié la concentration.

"Les entreprises qui vont trop vite en besogne et procèdent à des concentrations avant notification ou autorisation nuisent à l’efficacité de notre système de contrôle des concentrations. C’est ce système qui protège les consommateurs européens de toute concentration susceptible d’entraîner une hausse des prix ou une réduction du choix. L’amende infligée par la Commission à Altice aujourd’hui traduit la gravité de l’infraction et devrait dissuader les autres entreprises d’enfreindre les règles de l’UE en matière de contrôle des concentrations." commente ainsi la décision Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence.