Ça s’est passé chez Free et dans les Télécoms … une nouvelle Freebox débarque, Orange et la 3D, l’ordinateur d’IBM, etc.

Ça s’est passé chez Free et dans les Télécoms … une nouvelle Freebox débarque, Orange et la 3D, l’ordinateur d’IBM, etc.

Comme chaque semaine, nous vous proposons notre chronique « Ca s’est passé chez Free et dans les Télécoms … » Celle-ci vous propose de vous replonger dans les événements qui ont fait l’actualité de la semaine en cours, mais durant les années, les décennies, voire les siècles précédents. Ces événements concerneront Free bien sûr, mais plus largement les télécoms et le numérique. Souvenirs, souvenirs …

 


 16 avril 1955 : Systémateur ? Combinateur ? ordinatrice ?

Alors qu’IBM France prépare la sortie de son usine de Corbeil-Essonnes de ses premières machines électroniques destinées au traitement de l’information, le responsable de la publicité contacte un de ces anciens enseignants Jacques Perret, professeur de philologie latine à la Sorbonne pour trouver un mot en français pour nommer ce qu’outre atlantique on appellait “computer”. 

Le 16 avril 1955 il reçoit en réponse une proposition : ordinateur. IBM a protéger le mot quelques mois puis il est passé dans le langage courant. Suit le début du courrier envoyé par Jacques Perret à IBM France (parmi les autres suggestions non retenues on trouve également congesteur, digesteur, Systémateur, Combinateur, ordinatrice) :

"Le 16 IV 1955 
Cher Monsieur, 
Que diriez-vous d’ordinateur ? C’est un mot correctement formé, qui se trouve même dans le Littré comme adjectif désignant Dieu qui met de l’ordre dans le monde. Un mot de ce genre a l’avantage de donner aisément un verbe ordiner, un nom d’action ordination. L’inconvénient est que ordination désigne une cérémonie religieuse ; mais les deux champs de signification (religion et comptabilité) sont si éloignés et la cérémonie d’ordination connue, je crois, de si peu de personnes que l’inconvénient est peut-être mineur. "

 


16 avril 1987 :  temps de cerveau humain disponible 

La première chaîne de France, publique auparavant est privatisée ce 16 avril 1987. Le groupe Bouygues est choisi par la CNCL (Commission Nationale de la Communication et des Libertés, soit l’ancêtre du CSA) comme opérateur de la chaîne dont il devient actionnaire eu sein d’un noyau dur qui représente 50 % du capital.

TF1 est introduite en Bourse le 24 juillet. Dès lors, elle ne bénéficie plus de la redevance et ne vit que des recettes publicitaires. Francis Bouygues devient Président directeur général de TF1.

L’année 1987 marque le début de divertissements comme Le Juste Prix, Sacrée Soirée, La Roue de la fortune mais aussi du magazine Reportages crée par Henri Chambon. Le journal de 20h de la chaîne est assuré par Patrick-Poivre d’Arvor, tandis que les plus jeunes accueillent avec enthousiasme les programmes du Club Dorothée.Pour la première fois l’audience de TF1 dépasse la barre des 40 %.

Poignée de mains entre Hervé Bourges, PDG de TF1, et Patrick Le Lay, futur directeur général de la première chaîne de télévision française privatisée – AFP


 16 avril 2010 : Tous les oeufs dans le même panier

Iliad regroupe ses activités d’hébergeur (Dedibox et Online) et lance un nouveau site.

Quelques mois plus tôt Iliad avait regroupé sous une seule société ses activités d’hébergement. La société Dedibox avait ainsi été radiée du tribunal de commerce et ses activités fusionnées avec Online, qui propose des services d’hébergement mutualisé ainsi que d’enregistrement de noms de domaine. Iliad a par ailleurs récemment intégré Scaleway, la nouvelle filiale de cloud du Groupe, lancée par Online à son organigramme.


19 avril 2006 : surprise !

Free annonce le lancement commercial de la Freebox HD au travers d’un communiqué de presse. Elle reprend le design de la v3/4 mais dans un nouveau ton de gris. Cette nouvelle version est la première Freebox qui est divisée en deux boîtiers distincts : un pour la partie internet et téléphonie (Fbx ADSL), un autre réservé pour la télévision (Fbx HD). 


22 avril 2009 : le turfu de la télévision !

Orange annonçait qu’il retransmettrait en direct et en 3D le match de Ligue 1 OL-PSG. Des espaces dédiés avaient été aménagés au Parc des Princes et au stade de Gerland pour permettre aux supporters et aux invités, munis de lunettes, de vivre en direct toute l’émotion de cette rencontre et de cette expérience sur un écran 3D.

Pour cette première en Europe, Orange avait déployé un dispositif spécifique pour la production en direct d’un mach de football en 3D, incluant 6 caméras stéréoscopiques, un car régie autonome et des équipes spécialisées 3D. Cette opération était réalisée en partenariat avec la Ligue de Football Professionnel et la société HBS, producteur délégué de la Ligue 1.