Android : l’Europe prépare une nouvelle amende record qui arrive un peu tard

Android : l’Europe prépare une nouvelle amende record qui arrive un peu tard

L’Europe s’apprête à infliger une amende record de plusieurs milliards de dollars à Google pour abus de position dominante avec Android. Une sanction qui interviendrait trop tard pour avoir le moindre impact sur l’hégémonie désormais bien installée de la firme de Mountain View sur l’écosystème mobile.

La décision finale, rapporte Reuters, est attendue dans les prochains mois et impliquera probablement une amende de plusieurs milliards de dollars ainsi que la fin des clauses dans les accords de licence qui empêchent les vendeurs de smartphones de promouvoir des alternatives aux applications telles que Google Search et Google Maps. 

Une action légitime de la part de l’Europe, un amendement en ce sens à d’ailleurs été voté en France récemment, mais qui ne fera pas bouger les lignes tant les services de Google sont ancrés dans le marché précisent analystes et adversaires de Google à Reuters.

La firme détient en Europe 90% de parts de marché dans la recherche, les solutions alternatives au moteur de recherche de Google sont donc très minces. Certains constructeurs affirment même, rapporte Reuters, que des opérateurs européens auraient refusé de commercialiser des smartphones sans Google Search ou Google Play Store.

L’Europe pourrait obliger Google à travailler avec des partenaires qui veulent utiliser des version modifiées d’Android (fork) mais cela arrive trop tard pour Thomas Vinje. "L’affaire Android a pris trop de temps, et … Google a dans une large mesure réalisé l’élimination de la concurrence qu’elle cherchait", a déclaré Thomas Vinje, avocat de FairSearch (lobby qui avait déposé la plainte pour pratiques anticoncurrentielles dont les membres comprennaient à l’époque, en 2015, Oracle, Nokia et Microsoft).

 
 
source : Reuters