Très haut débit : Orange scelle un accord d’ampleur avec Eutelsat et Thales afin de désenclaver les régions isolées

Très haut débit : Orange scelle un accord d’ampleur avec Eutelsat et Thales afin de désenclaver les régions isolées

C’est fait, l’opérateur de satellites commerciaux Eutelsat, Thales groupe d’électronique français spécialisé dans la défense et les transports et Orange ont signé un accord visant à alimenter en très haut débit et par satellite les habitants touchés par la fracture numérique. 

A la limite de l’exploit. Alors qu’Orange refusait jusqu’à présent l’idée d’une solution satellitaire voulue par l’Etat dans le cadre du Plan Très Haut débit et portée par la filière spatiale afin de contribuer au désenclavement des régions isolées, « il aura fallu un simple coup de fil de l’Elysée pour faire plier Orange », révèle La Tribune. Car à la surprise générale Eutelsat, Thales et l’opérateur historique ont annoncé hier dans un communiqué commun, la signature d’un accord pour le lancement ainsi que l’exploitation d’un satellite destiné au très haut débit, à la fois au sol et en vol.

« Un accord commercial a été conclu avec Orange d’une part, visant le marché du très haut débit fixe dans les pays européens dans lesquels le Groupe est présent sur le marché grand public. D’autre part, un partenariat a été signé avec Thales, portant notamment sur la distribution de services de connectivité aux gouvernements », précise Eutelsat. Concrètement, Orange va pouvoir renforcer ses offres d’accès à l’internet très haut débit par satellite et apporter « un accès aux usages numériques » dans les zones rurales « où il est parfois complexe d’amener les réseaux très haut débit classiques », se félicite Stéphane Richard.

Une offre d’internet fixe sera ainsi proposée dès 2021 aux habitants les plus isolés du territoire. Par ailleurs « l’Etat accompagnera les Français qui ne disposent d’aucune solution de très haut débit filaire via la création en 2019 d’un guichet « cohésion numérique », doté de 100 millions d’euros, et destiné notamment à financer les équipements nécessaires à la réception du très haut débit par satellite. », a annoncé Delphine Gény-Stephann, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Économie et des Finances.

Concrètement, Eutelsat a commandé un système satellitaire de dernière génération de très haute capacité baptisé KONNECT VHTS, « destiné à accompagner le développement de ses activités dans les secteurs du très haut débit fixe par satellite et de la connectivité en vol en Europe ». Le satellite, dont l’entrée en service est prévue en 2021, sera construit par Thales Alenia Space et sera doté d’une capacité de 500 Gb/s en bande Ka.