L’État suit de très près Nokia qui cherche un acheteur pour sa division de câbles sous-marins

L’État suit de très près Nokia qui cherche un acheteur pour sa division de câbles sous-marins

Nokia qui a pris le contrôle de Alcatel-Lucent en 2015 cherche un acheteur pour la branche câbles sous-marins (Alcatel Submarine Network). L’État, selon la Tribune, “mène une guerre discrète mais sans concession sur cette opération” à la multinationale finlandaise.

Plusieurs candidats seraient en lice pour le rachat de la division de câbles sous-marins estimé à 800 millions d’euros et héritée de la reprise par Nokia d’Alcatel-Lucent. Mais l’État, pour qui cette activité représente un enjeu stratégique du fait de l’utilisation de ses infrastructures par les services de renseignements français, a rappelé certaines obligations confidentielles auxquelles est soumis le groupe finlandais. Il auraient ainsi convoqué à plusieurs reprises les dirigeants de Nokia France, dont Thierry Boisnon qui s’est exprimé à ce sujet, rapporte La Tribune :

Nous avons discuté de manière très transparente avec les différents partenaires de l’État, parmi lesquels le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) qui garantit le respect de nos engagements les plus confidentiels afin de ne pas enfreindre la souveraineté de l’État. Je présume que l’État mettra tout en place pour s’assurer que le prochain propriétaire de cette entité respectera les mêmes engagements de souveraineté.”

Orange qui est évoqué comme acheteur potentiel s’est positionné en refusant de prendre part à une telle opération car il ne s’agit pas de son coeur de métier.