Maxime Lombardini : quand c’est le réseau Free Mobile qui est mesuré “on est souvent en 1ère ou 2ème place, en termes de qualité”

Maxime Lombardini : quand c’est le réseau Free Mobile qui est mesuré “on est souvent en 1ère ou 2ème place, en termes de qualité”

 
Lors de son audition devant la Commission des Affaires Economiques de l’Assemblée Nationale, la semaine dernière, Maxime Lombardini a répondu aux questions concernant la qualité de son réseau et comment il comptait le développer. Il a été noté par un député que sur certaines zones, les débits n’étaient pas au rendez vous.
 
Le Directeur Général de Free a expliqué tout d’abord : « On a commencé à déployer notre réseau 15 ans après les autres donc on couvre un peu moins ». Il a ensuite insisté sur le fait que là où les abonnés Free passent par l’itinérance Orange, les débits sont moins bons, puisque limités à 1Mbit/s. Cela fait suite à une demande de l’ARCEP d’éteindre progressivement cette itinérance. 
 
« Il faut distinguer deux choses, sur notre réseau à nous, qui couvre aujourd’hui 93% de la population, les mesures sont excellentes. Les mesures sont moins bonnes lorsqu’il s’agit d’itinérance puisque là on est dans le cadre d’un contrat qui nous dégage des conditions de qualité différentes de celles que l’on peut avoir quand on le fait nous-mêmes. »
 
Quant aux solutions pour améliorer la couverture avec son réseau propre, Maxime Lombardini a expliqué que « la première c’est de déployer autant qu’on peut. On a installé beaucoup de sites l’année dernière [NDLR : voir ci-dessous] , on va continue à installer beaucoup de sites. Je vous rappelle qu’on est le seul opérateur à avoir, depuis son lancement, tenu toutes les obligations de couverture de sa licence. Tous nos concurrents à un moment ou un autre n’ont pas tenu leurs engagements. Déployer un réseau mobile en France ce n’est pas quelque chose de facile. 


« Deuxième chose, on allume les fréquences nouvelles notamment le 700MHz au gré de sa libération. Ce sont des fréquences que l’on a acheté en 2015 et elles ne sont pas complètement libérées, et elles sont des fréquences basses, efficaces pour couvrir les zones rurales notamment», a t-il poursuivi. Et d’ajouter, «nous participons de façon systématique au programme Zones Blanches, ce qui nous permet d’étendre la couverture également. »
 
Le Directeur Général de Free a terminé en assurant que « dès lors que c’est notre réseau qui est mesuré on est souvent en 1ère place ou 2ème place, en termes de qualité, notamment en 4G. Et notre objectif est d’améliorer continuellement la qualité de notre réseau et de la couverture »
 
Déploiement d’antennes Free Mobile sur l’année 2017 (chiffre ANFR)
 
2111 nouveaux sites 4G (contre 1662 l’année précédente)
4407 nouvelles antennes 1800 MHz (contre 2966 l’année précédente)
2090 nouvelles antennes 2600 MHz (contre 1660 l’année précédente)
697 nouvelles antennes 700 MHz (contre 243 l’année précédente)
 
3712 nouveaux sites 3G (contre 2136 l’année précédente)