Feu vert pour Space X et son projet fou d’alimenter toute la planète en très haut débit par satellite

Feu vert pour Space X et son projet fou d’alimenter toute la planète en très haut débit par satellite

C’est officiel, la firme du milliardaire Elon Musk a reçu l’autorisation de la FCC soit la Commission fédérale des communications aux USA, afin de lancer « Starlink », son projet pharaonique qui prévoit d’envoyer 4425 mini-satellites en orbite basse entre 1100 et 1340 kilomètres d’altitude d’ici 2024 afin d’alimenter la planète en internet très haut débit avec des débits d’1Gb/s par utilisateur tout en réduisant au maximum le temps de latence à 25ms. 

« Il s’agit de la première autorisation donnée pour une constellation de satellites d’une licence américaine qui fournira des services internet en utilisant une nouvelle génération de satellites en basse orbite au-dessus de la Terre», relate la FCC dans un communiqué ajoutant que Space X a obtenu l’autorisation d’utiliser les fréquences de la bande Ka (20/30 GHz) et de la bande Ku (11/14 GHz) pour fournir une connexion internet à ceux qui vivent dans des zones rurales, là où la fibre et les pylônes sont aux abonnés absents.

Afin de réaliser cette prouesse, 77 lancements seront nécessaires en se basant sur les performances du lanceur Falcon 9 de l’entreprise ultra innovante américaine. Si ce premier essai de constellation s’avère concluant, Space X prévoit déjà plus de 7000 satellites en sus.

 

Source : Reuters