Free conclut avec M6, place au jeu des différences entre les accords signés avec les opérateurs

Free conclut avec M6, place au jeu des différences entre les accords signés avec les opérateurs

 

Ne manquait plus que lui. Après SFR et Orange en janvier dernier, Bouygues en février, Free a finalement trouvé un terrain d’entente avec M6 hier soir en signant un nouvel accord global de distribution. L’occasion de comparer les différents contrats des opérateurs ou du moins les communiqués. 

A première vue, ceux-ci semblent identiques pour chaque opérateur. Les partenariats portent sur la mise à disposition de nombreuses fonctionnalités et services (Start over, npvr, cast) en plus de la reprise des signaux « live » de l’ensemble des chaînes du Groupe M6, en clair (M6, W9, 6ter) et thématiques (Paris Première, téva, M6 Music, M6 Boutique, Best of Shopping et Girondins TV), ainsi que du service 6play. 

A y regarder de plus près, l’accord entre SFR et M6 est plus détaillé avec par exemple certaines précisions comme le « replay au-delà de 7 jours », et même au delà de 30 jours pour certains programmes ou encore le « season starking », c’est à dire l’accès à tous les épisodes d’une même saison en cours de diffusion. Les accords avec Orange, Bouygues et Free sont quant à eux plus évasifs et mentionnent seulement « des fenêtres de diffusions étendues pour les services de replay et de nombreux programmes supplémentaires à la demande ». Cela laisse malgré tout penser que ces services à valeur ajoutée soient les mêmes en tout point. Le communiqué de SFR précise d’ailleurs l’accessibilité à terme « à plus de 1000 heures de nouveaux programmes inédits de fiction, de cuisine ou d’aventure, accessibles en permanence en délinéarisé et sur tous les terminaux, qui seront réservés exclusivement pour les abonnés des opérateurs. » 

Ce qui diffère 

Une différence notable subsiste toutefois entre l’accord liant désormais M6 et Free et ceux signés avec les autres opérateurs. Si le nouveau contrat de distribution de SFR, Orange et Bouygues inclut une collaboration « pour le développement de solutions de publicité adressée et enrichie sur les services M6 », celui de Free ne le stipule pas.

A noter également du côté du contrat d’Orange, la distribution du nouveau service Golden Stories de M6 avec des séries inédites, drôles et décalées, édité par Golden Network, à destination des millénials. Ces contenus seront visibles sur Pickle TV, la nouvelle offre TV et vidéo Orange. 

Par ailleurs, les abonnés de SFR bénéficieront du « nouveau service inédit de TV augmentée du Groupe M6, qui sera prochainement accessible », les accords avec les autres opérateurs ne l’intègrent pas, à moins que ce service soit inclus dans les « fonctionnalités innovantes » mentionnées dans les communiqués. Enfin, le groupe M6 s’est engagé à prendre en charge les coûts de transport des chaînes en clair dans l’accord signé avec SFR. S’agissant d’Orange, Bouygues et Free, rien n’est précisé.