SFR recommence à ne pas payer les factures de ses fournisseurs

SFR recommence à ne pas payer les factures de ses fournisseurs

Les robinets du futur ex-siège de SFR à Saint-Denis seront bientôt à sec, l’opérateur de Patrick Drahi doit la bagatelle d’environ 56 000 à son fournisseur d’eau Veolia. Motif, des factures impayées. Une histoire qui en rappelle d’autres.
 
Installé dans ses locaux de Saint-Denis depuis fin 2013, SFR est en plein déménagement. Maintes fois démentie l’information a été confirmée en octobre dernier. Il n’y aura donc plus de salariés du groupe dès le troisième trimestre 2018 et les premiers à partir ont déjà commencé à faire leur cartons. Mais le groupe de Patrick Drahi est-il à ce point pressé qu’il en oublie de payer ses factures d’eau ? Comme le fait remarquer une journaliste sur Twitter, « au siège de Saint-Denis, on s’apprête… à couper l’eau pour factures impayées », un avis de réduction de débit d’eau du fournisseur Veolia le prouve d’ailleurs à l’entrée du site. 
 
Ce non-paiement de facture n’est pas sans rappeler la tension qui prédominait entre l’opérateur au Carré Rouge et ses fournisseurs en 2015 après que Patrick Drahi ait racheté SFR. Qualifié de « mauvais payeurs », le groupe s’illustrait en renégociant des contrats en cours , ce qui n’était pas sans provoquer quelques conflits. Ce fut notamment le cas avec Dalkia, une filiale d’EDF, qui avait assigné l’opérateur devant le tribunal de commerce pour rupture abusive de contrat. Selon une source proche du dossier SFR-Numericable aurait exigé de son fournisseur de baisser ses tarifs de 80 % avant de résilier quatre contrats. EDF aurait répliqué en résiliant ses 12 000 abonnements SFR pour basculer chez Orange. Le médiateur interentreprises est alors intervenu afin de "pacifier les relations. En novembre 2015, la DGCCRF a d’ailleurs sanctionné Numericable et SFR pour retard de paiement. ces derniers ont écopé d’une amende de 375 000 d’euros.