Oculus Go : le casque VR de Facebook pourrait être commercialisé d’ici début mai

Oculus Go : le casque VR de Facebook pourrait être commercialisé d’ici début mai

L’année dernière, le réseau social de Mark Zuckerberg se lançait dans le secteur de la réalité augmentée. D’après les informations du site américain Variety, qui possède ses propres sources proche du dossier, l’entreprise préparerait son prochain casque de réalité virtuelle pour début mai. L’annonce du casque VR autonome de Facebook serait également accompagnée d’importantes nouvelles concernant l’entreprise dans le secteur de la réalité virtuelle.

Pour rappel, c’est en octobre dernier lors de la 4ème édition de l’événement Oculus Connect, que le réseau social a présenté pour la première fois l’Oculus Go. L’appareil ne nécessite ni PC, ni smartphone afin de fonctionner. Un prix de 200 dollars avait été évoqué concernant l’Oculus Go, ce qui le positionnerait entre le Samsung Gear VR vendu 130 euros, et l’Oculus Rift commercialisé à 450 euros. Malheureusement, le réseau social n’a pas communiqué au sujet de la plateforme technique utilisée pour son appareil, ni sur le constructeur chargé de la conception du casque.

Deux déclinaisons possibles pour l’Oculus Go

La marque Xiaomi avait déclaré à l’occasion du CES 2018, que l’assemblage de l’Oculus Go lui revenait et que ce dernier était constitué d’un ensemble de composants Qualcomm Snapdragon 821.

D’après certaines rumeurs, l’Oculus Go pourrait être fabriqué en deux déclinaisons différentes. La première serait proposée au prix de 199 dollars et disposerait de 32 Go de stockage tandis que la seconde serait une version dotée de 64 Go de stockage, mais son prix supposé plus élever, reste pour l’instant inconnu. Le système d’exploitation utilisé ainsi que la taille de l’écran embarqué par le casque n’ont pas été précisés pour le moment.

Avec le Mirage Solo de Lenovo, le HTC Vive Focus (réservé au marché chinois) ainsi que l’Oculus Go, les casques de VR autonome débarquent au compte-gouttes. Ces derniers ont pour but d’initier les utilisateurs à la réalité virtuelle, sans pour autant avoir besoin d’un PC ou d’un smartphone haut de gamme pour en profiter.