Quels types de forfaits mobiles préfèrent les Français et pour quels usages ? L’UFC-Que Choisir a mené l’enquête

Quels types de forfaits mobiles préfèrent les Français et pour quels usages ? L’UFC-Que Choisir a mené l’enquête

Après avoir mené une enquête en décembre dernier sur la téléphonie mobile auprès de 19 536 personnes par le biais d’un questionnaire envoyé par e-mail, UFC-Que Choisir lève le voile aujourd’hui sur les principaux enseignements que l’on peut en tirer.

Première constatation, 54% des répondants ont déclaré détenir une offre mobile couplée à une box internet. Dans le même temps, 44% des sondés ont indiqué avoir opté pour une offre mobile seule. Ils sont enfin seulement 2% à posséder une carte prépayée. S’agissant des tarifs des abonnements, les forfaits compris entre 10 et 19,99€ sont les plus populaires, 36% des participants ayant jeté leur dévolu sur cette gamme de prix. Suivent les abonnements supérieurs à 30€ (20%), les forfaits à moins de 5€ (18%) ou encore ceux affichés entre 20 et 29,99€ (14%). En dernière position, les offres mobiles allant de 5 à 9,99€ ont obtenu les faveurs de 12% des abonnés.

«Si Orange se taille la part du lion, on note que les opérateurs spécialisés dans les offres low cost se sont fait une place de choix chez nos lecteurs. 40 % sont abonnés chez Free, Sosh ou Red by SFR. Les opérateurs alternatifs (ceux qui ne possèdent pas leur propre réseau) ont en revanche plus de mal à s’imposer : ils n’ont séduit que 5 % des répondants, soit moins que les chiffres officiels de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) qui leur octroient environ 9 % de parts de marché», informe UFC-Que Choisir.

A l’heure où le système de subventionnement de mobiles est mis à mal, 82% des individus questionnés déclarent ne plus être engagés et 61% confient avoir souscrit une offre à l’occasion d’une promotion (vente privée etc.). A ce propos, si les opérateurs multiplient les offres promotionnelles, ce n’est pas uniquement pour améliorer leurs chiffres d’après l’association de consommateurs mais aussi parce que ceux-ci "savent que la plupart de ces nouveaux clients resteront chez eux pendant longtemps : 8 ans en moyenne d’après notre enquête. Cette fidélité grimpe même à 10 ans pour les clients SFR et à 12 ans pour les clients Orange. Quant aux abonnés Free mobile, ils sont, dans leur majorité, abonnés depuis son lancement en 2012."

Les usages au quotidien

Une question revient souvent à la surface, comment les Français utilisent leur forfait ? Presque étonnamment, la fonction première d’un téléphone mobile, tient le haut du pavé dans cette enquête. En effet, 56% des participants utilisent leur forfait pour appeler et recevoir des appels contre 49% pour envoyer et recevoir des SMS. « Naviguer sur internet » n’est donc pas en tête des usages puisque 48% des sondés utilisent leur abonnement dans cette optique.

Les dépassements de forfaits

Autre constat d’UFC-Que choisir, 46% des abonnés questionnés ont déclaré avoir subi des dépassements de forfaits en 2017 pour un montant moyen de 35€. L’occasion pour l’association de dénoncer la stratégie marketing derrière les forfaits à 0 ou 2€/mois. Le but pour les opérateurs n’étant pas seulement de faire basculer leurs abonnés vers des forfaits plus onéreux mais aussi de compter sur le fait «que certains continueront à appeler ou à se connecter à Internet une fois leur quota épuisé ou qu’ils recourront à des services payants type appels vers l’étranger ou vers les numéros surtaxés.»