Iliad : un chiffre d’affaires toujours en progression en 2017, mais une baisse de la rentabilité sur le fixe

Iliad : un chiffre d’affaires toujours en progression en 2017,  mais une baisse de la rentabilité sur le fixe

Dans un environnement concurrentiel, Iliad maintient un bon niveau de croissance de son chiffre d’affaires, avec une hausse de 5,6% sur l’année 2017, informe le groupe ce matin.

Ainsi, au 31 décembre 2017 le chiffre d’affaires d’Iliad s’établit ainsi à 4,87 milliards. Dans le même temps, le chiffre d’affaires services Mobile enregistre une hausse de 8,4% sur l’année à 2,214 milliards d’euros. Sur le fixe, l’accélération est moins significative, la croissance est de 3,5% à 2,782 milliards d’euros.

L’ Ebitda

Si l’Ebitda du groupe est quant à lui en hausse de 6% , deux tendances opposées sont toutefois à mettre en exergue. D’abord, une forte amélioration de la rentabilité des activités mobiles et une baisse de la rentabilité du fixe. Au 31 décembre 2017, l’Ebitda du Groupe s’établit ainsi à 1 777 millions d’euros. "Cette croissance résulte uniquement de la forte amélioration de la rentabilité des activités mobiles, grâce à la plus forte proportion du trafic sur le réseau en propre et à l’amélioration du mix d’abonnés mobiles", souligne un communiqué.

Baisse de la rentabilité sur le fixe

Au cours de l’année 2017, la rentabilité des activités fixes a été quant à elle négativement impactée par "les décisions réglementaires avec la hausse du coût de dégroupage de 35 centimes par mois à 9,45 euros, la hausse des charges de personnel liée à l’accélération du déploiement du réseau FTTH, l’enrichissement des offres avec notamment l’offre TV by CANAL Panorama, et le recours à des promotions ponctuelles". Par ailleurs, L’Ebitda est également impacté "par les premières pertes de démarrage en Italie".

Autre constatation concernant le revenu par abonné, l’ARPU haut débit et très haut débit est au 31 décembre 2017 à 33,90€, en baisse 0,80€ sur l’année mais stable par rapport au trimestre précédent. L’offre Freebox Révolution enregistre toujours un ARPU supérieur à 38 euros.

A noter la progression à deux chiffres du résultat opérationnel courant (+16%) à 862 millions d’euros et du résultat net récurrent qui progresse de près de 20% en un an.

Cette tendance positive s’explique par la hausse de la rentabilité d’une part et la légère baisse des charges d’amortissement sur l’année. Le résultat net récurrent (hors prise en compte de la contribution exceptionnelle d’impôt sur les sociétés 2017) d’Iliad continue de fortement progresser, pour atteindre 480 millions d’euros, et ce malgré la contribution négative de l’Italie.Le résultat net récurrent du groupe affiche quant à lui une progression de près de 75% entre 2014 et 2017. 

Les objectifs financiers d’Iliad : 

  • Marge d’Ebitda France en hausse en 2018 ;
  • Ambition d’atteindre une marge d’Ebitda pour le Groupe en France de plus de 40% en 2020 ;
  • Niveau d’investissement 2018 (hors fréquences et lancement d’une nouvelle Freebox) en France compris entre 1,4 et 1,5 milliard d’euros ;
  •  Un solde d’Ebitda-investissements France supérieur à 1 milliard d’euros à partir de 2020, grâce à la baisse des charges liées au contrat d’itinérance ; l’amélioration du mix d’abonnés mobiles et un n réseau mobile national en 2020.
  •  Atteindre un équilibre en termes d’Ebitda en Italie avec moins de 10% de part de marché

 

A voir aussi : 

Free Mobile : un quatrième trimestre très solide et la place de 1er recruteur pour la 6ème année consécutive.