Une majorité de français est prête à falsifier ses données clients

Près de 55% des consommateurs français n’hésitent pas à donner de fausses informations sur eux aux entreprises dont ils sont clients.

A l’heure où la sécurité des données est sur toutes les lèvres et que le Règlement général sur la protection des données va entrer en application le 25 mai prochain pour renforcer et unifier la protection des données pour les individus au sein de l’Union européenne, une étude réalisée par YouGov pour le compte de RSA nous apprend qu’au niveau mondial beaucoup de consommateurs falsifient ou seraient prêt à falsifier les informations qu’ils donnent aux entreprises.

Les français interrogés sont à 55% prêts à communiquer de fausses informations et plus ils sont jeunes moins ils ont de scrupules à le faire. Les principales raisons invoquées sont d’échapper aux sollicitations non désirées (pour 60% d’entre eux) car il est bien souvent inévitable de devoir renseigner quelques données personnelles afin d’accéder à certains services, mais le panel craint qu’elles ne soient réutilisées à mauvais escient. La deuxième raison pour laquelle les français interrogés ne communiquent pas leurs vraies informations est qu’ils ne jugent tout simplement pas utile par rapport au service proposé que la société en question possède ces informations.

 

 

source : Le monde informatique