Le haut débit dans les avions au dessus de l’UE prendra son envol en juin prochain

Le haut débit dans les avions au dessus de l’UE prendra son envol en juin prochain

Le projet EAN de Deutsche Telekom et de l’opérateur de satellites britannique Inmarsat se parachève enfin. Attendu initialement pour l’été 2017 puis reporté de 6 mois, ce nouveau réseau wifi européen en vol est enfin prêt au décollage, il fera ses débuts en juin prochain. 

En effet, Deutsche Telekom et Inmarsat ont, avec leur partenaire technologique Nokia, annoncé le 05 février dernier avoir bouclé l’étape technologique clé du développement du réseau européen d’aviation (EAN), qui comprend une liaison satellitaire et l’usage complémentaire 300 stations de base dans les 28 États membres de l’Union européenne, ainsi que la Suisse et la Norvège. L’objectif est d’apporter une connexion haut débit aux passagers dans les avions sur le continent.

La composante réseau terrestre d’EAN est ainsi devenue le premier réseau LTE intégré à l’échelle européenne. L’achèvement du réseau fait suite au lancement réussi par Inmarsat de son satellite EAN l’été dernier, qui a depuis été largement testé en orbite et est pleinement opérationnel depuis septembre 2017.

Aujourd’hui, l’Arcep apporte sa pierre à l’édifice en rendant public une décision autorisant Inmarsat à exploiter des antennes relais terrestres complémentaires à son système mobile par satellite en bande MSS 2 GHz.

A noter que le démarrage du service a été retardé d’environ six mois en raison des retards dans le calendrier de lancement de SpaceX qui ont conduit Inmarsat à se tourner vers Arianespace pour envoyer son satellite dans l’espace, informe Reuters.

A l’heure où 80% des passagers européens veulent une connexion haut débit lorsqu’ils prennent l’avion, ce réseau arrive à point nommé. Les compagnies aériennes exploitent le filon et lancent des appels d’offres sur un marché de plus en plus porteur pour les opérateurs satellite, mais pas seulement. Selon une étude de la London School of Economics and Political Science publiée en septembre dernieri, le marché des services internet haut débit au sein des avions va générer 130 milliards de dollars d’ici 2035. Cela va notamment conférer aux compagnies aériennes 30 milliards de revenus supplémentaires. D’ici 2020, toute la flotte d’Air France sera équipée en haut débit, soit une centaine d’avions.