Kima Ventures de Xavier Niel, élu fonds d’investissement le plus actif en France en 2017

Kima Ventures de Xavier Niel, élu fonds d’investissement le plus actif en France en 2017

Capgemini, première entreprise de services du numérique en France qui a récemment annoncée l’arrivée de Nathalie Kosciusko-Morizet dans ses rangs, a levé le voile sur son baromètre des startups du numérique pour l’année 2017.

Première constatation, les levées de fonds ont été moins nombreuses en 2017 mais les tickets nettement plus élevés. Plus précisément, les levées supérieures à 10 millions d’euros sont en augmentation de 38%, celles dépassant 40 millions d’euros sont quant à elles en hausse de 100%. Par ailleurs sur l’année, le cumul des 20 plus importantes levées de fonds représente 40% de la totalité des montants injectés. Au total, 2,5 milliards d’euros ont été levés par la French tech pour un montant moyen de 3,5 millions d’euros.

Plusieurs fonds ont d’ailleurs tirés leur épingle du jeu. En premier lieu, le business angel de Xavier Niel Kima Ventures qui a été le plus actif dans l’hexagone en 2017 en nombre de levées, suivi de Partech Ventures et iDInvest partners. A l’échelle mondiale, c’est Accel Partners qui remporte la partie.

S’agissant des secteurs dans lesquels les fonds ont le plus investi ,  « les applications et technologies d’entreprise » tiennent le haut du pavé, devant « la beauté, santé » ou encore le « transport » en troisième position malgré une baisse de 22% en matière d’investissements. A noter la percée de la « Finance » accréditée d’une augmentation de 41% en matière de montants levés.

Capgemini note enfin que les business angels se sont davantage concentrés sur les premiers tours de table et sur des petites levées, la moitié d’entre elles étant inférieures à 1 million d’euros. Les fonds ont quant à eux dédié 55% de leurs investissements sur des levées comprises entre 1 et 5 millions d’euros. BPI France peut de son côté se targuer d’être l’acteur le plus présent de l’écosystème (18% du total des levées). La banque public d’investissement se positionne sur des tickets de plus en plus importants avec une augmentation de 30% sur les levées supérieures à 10 millions d’euros comparé à 2016.

 

A noter que ce baromètre se focalise sur les entreprises répondant à différents critères comme disposer d’une activité liée au numérique, avoir réussi au moins une levée de fonds auprès d’un investisseur du capital risque, être âgée de moins de 7 ans et être indépendante et non cotée en bourse. Ce dernier s’appuie ainsi sur un échantillon de plus de 1800 entreprises répondant à ces critères. Celle-ci ont été parcourues une à une et ont été affectées manuellement à un secteur d’activité et à un business model.