SFR exige d’un abonné une lettre de résiliation… après son décès

SFR exige d’un abonné une lettre de résiliation… après son décès

Après le décès de son mari, la rennaise, Nicole Lherondeau, s’est retrouvée confrontée à une situation particulièrement absurde lorsqu’elle a voulu passer le contrat de sa ligne fixe qui était au nom de son défunt mari au sien. SFR le lui aurait permis qu’à condition qu’elle se présente avec une attestation signée de la main de son mari décédé.

Tout en me présentant leurs condoléances, Ils m’ont expliqué qu’il fallait que je fournisse une lettre signée de mon mari autorisant le transfert du contrat à mon nom  !” explique Nicole à Ouest France. En insistant lourdement elle réussit finalement à faire ajouter son nom au côté de celui de son mari et peut ainsi conserver sa ligne.

Pensant être arrivée au bout de ses peines, Nicole a été surprise de recevoir près d’un mois après un courrier adressé à feu son mari lui présentant ses condoléances et expliquant que sa ligne avait été résiliée et qu’il devait renvoyer son matériel et payer 5,67 € de régularisation alors qu’elle ne souhaitait pas résilier son abonnement.

Lassée, Nicole Lherondeau, a suivi le conseil prodigué dans une boutique SFR dans laquelle elle s’est rendue pour tenter de dénouer la situation “aller chez Orange en face”. Nicole qui souhaitait conserver son numéro a fini par souscrire un nouvel abonnement et n’a jamais, dans ses échanges avec l’opérateur, reçu d’excuses. 

SFR, sollicité par Ouest France, en a profité pour s’excuser auprès de cette cliente en précisant que ce type de cas était extrêmement rare. 

 

source : Ouest France