Conflit avec TF1 : Orange regrette que ses abonnés soient pris en otage et s’explique

Conflit avec TF1 : Orange regrette que ses abonnés soient pris en otage et s’explique

 

Comme annoncé ce matin, TF1 a suspendu son service de replay sur les box d’Orange et menace de poursuivre l’opérateur si celui-ci continue de diffuser ses chaînes. La réaction d’Orange ne s’est pas faite attendre. 

S’il regrette que "ses clients soient pris en otage de cette manière et appelle TF1 à retrouver un dialogue constructif dans l’intérêt des téléspectateurs", Orange révèle que les deux parties n’ont pas trouvé d’accord en raison d’une demande de rémunération excessive de la part de TF1 et dénonce une "attitude d’autant plus déplorable que le modèle français de la distribution IPTV sur les box télécoms est équilibré, protecteur et rémunérateur pour l’ensemble de la chaîne de valeur, et en premier lieu pour les chaînes de télévision de TF1." L’opérateur historique s’explique à ce propos dans un communiqué :

"Les chaînes sont valorisées auprès des abonnés des opérateurs dans un univers concurrentiel maîtrisé et elles conservent la totalité des recettes publicitaires correspondantes. Les opérateurs développent et rémunèrent des services légaux innovants (VoD, TV de rattrapage…) qui permettent aux éditeurs de générer des recettes supplémentaires, d’adapter leur activité à l’ère numérique et de répondre à l’évolution des usages. Les opérateurs prennent en charge la totalité des coûts techniques et de transport, alors qu’ils sont à la charge des chaînes sur les autres réseaux de distribution (TNT, satellite…)."

Orange reproche ainsi à TF1 de modifier cet équilibre, "avec pour seule justification la volonté d’augmenter ses profits." Malgré tout, l’opérateur historique se dit "ouvert au dialogue et à la négociation pour trouver un accord équitable pour les deux parties". Le groupe de Stéphane Richard propose une "juste rémunération d’un ensemble de services comprenant la distribution des chaînes mais aussi la création de nouvelles fonctionnalités et de services attractifs au bénéfice des clients." En somme, comme ce fut le cas avec M6 avec qui un terrain d’entente a été trouvé récemment. Le message est aujourd’hui on ne peut plus clair : "il n’est dans l’intérêt d’aucune des parties de pénaliser ainsi les téléspectateurs en interrompant le signal."

 
Enfin selon les informations d’Europe 1, Orange cessera la diffusion des chaînes de TF1 qu’en cas d’assignation en justice.