Orange coupe court à toutes les rumeurs : l’opérateur se concentre sur les marchés européens où il est déjà présent

Orange coupe court à toutes les rumeurs : l’opérateur se concentre sur les marchés européens où il est déjà présent

Ces derniers temps les spéculations autour des ambitions européennes d’Orange ont été nombreuses. Le groupe prend la parole pour affirmer qu’aucune n’est fondée et qu’Orange se concentrera sur les marchés sur lesquels il est présent.

Ces derniers jours entre le projet de fusion avec Deutsche Telekom avorté, l’intérêt hypothétiquement porté à la filiale d’Altice PT Portugal en cas de vente, démenti dans la foulée, avec pour toile de fond la déclaration de Stéphane Richard qui affirmait en juin 2016 que Orange pouvait être amené “à faire des mouvements sur la scène européenne pour augmenter notre emprise sur le territoire européen" Gervais Pellissier, le directeur général délégué d’Orange, a pris la parole dans Les Echos pour clarifier la situation. 

Aucun nouveau pays ne viendra s’ajouter à la liste des huits pays dans lesquels le groupe est présent (France, Espagne, Pologne, Belgique, Luxembourg, Roumanie, Moldavie et Slovaquie).

Sur la consolidation en Europe, cela “n’est pas à l’agenda” affirme-t-il “Personne n’a prouvé qu’une opération majeure de consolidation en Europe était créatrice de valeur”.

Par contre, dans les pays où le groupe est déjà présent “S’il y a une opportunité d’être plus fort en se rapprochant, on regardera”. Particulièrement en Belgique et Roumanie où Orange n’a pas d’infrastructures fixes.

Le groupe coupe court donc à toutes rumeurs de volonté d’expansion européenne.

source : Les Echos