Free s’engage à proposer une offre 4G fixe en 2018

Free s’engage à proposer une offre 4G fixe en 2018

Si le gouvernement et les opérateurs ont trouvé un accord récemment afin de mettre fin aux zones blanches, l’Arcep a rendu public hier un descriptif des obligations auxquelles devront se soumettre les opérateurs comme la couverture de 5000 nouvelles zones pour chacun d’entre eux. Du côté de Free, deux autres engagements se démarquent.

Le premier est de proposer une offre 4G fixe en 2018. Il ne faut pas l’oublier, utiliser les réseaux mobiles 4G pour fournir un service fixe dans les zones où les débits fixes ne sont pas satisfaisants en particulier lorsqu’ils sont inférieurs à 8 Mbit/s, c’est la volonté affichée du gouvernement. L’accord trouvé avec les opérateurs intègre donc la 4G fixe au rang des obligations comme le souligne le régulateur, "à cette fin, les opérateurs de réseau mobile devront proposer, sur leur réseau mobile, en 2018, et a minima dans certaines zones qu’ils identifient et rendent publiques, une offre de « 4G fixe » destinée au grand public" mais aussi dans des zones identifiées par le gouvernement. Si Bouygues, SFR ou Orange proposent actuellement une box 4G, Free va donc devoir trouver une solution adaptée.

Par ailleurs, l’accord prévoit que "ces offres devront proposer une quantité minimale de données associée à un débit non bridé, sauf mesures de gestion de trafic raisonnables et conformes au règlement sur la neutralité de l’Internet. Par ailleurs, selon la situation géographique du local à connecter, une antenne externe à installer au domicile du client final pourra être fournie par l’opérateur afin d’optimiser la qualité de la connexion".

Deuxième engagement, la VoWiFi mais…

Si Orange, SFR et Bouygues Telecom ont déjà commencé son déploiement, ceux-ci s’engagent à présent à mettre en service en 2018 les services Voix et SMS sur wifi sur leur cœur de réseau, et activer l’option par défaut pour tous les clients ayant un terminal compatible. Free Mobile, quant à lui, s’engage "à mettre en service la Voix et les SMS sur wifi d’ici fin 2019, ou une offre Femtocell apportant un service équivalent". Au cours de la convention Free 2017, Xavier Niel avait notamment évoqué la position de Free sur la VoWifi, de manière évasive : « on est n’est pas certain d’en faire un jour » avait déclaré le patron de Free, lui préférant la VoLTE qui sera lancée par l’opérateur en temps voulu. Reste à savoir si Free va continuer de privilégier une offre Femtocell qu’il propose déjà en 3G ou déployer largement la VoWiFi, moins onéreuse. Des zones d’ombres subsistent.