Obsolescence programmée : une enquête contre Samsung et Apple ouverte en Italie

Obsolescence programmée : une enquête contre Samsung et Apple ouverte en Italie

L’italie emboite le pas à la France en ouvrant également une enquête pour obsolescence programmée à l’encontre de Samsung et Apple.

L’AGCM (autorité garante de la concurrence et du marché), suite aux plaintes reçues par des consommateurs italiens a ouvert une enquête pour obsolescence programmée. Dans son communiqué, l’autorité explique vouloir déterminer si les deux constructeurs ont "mis en acte une politique destinée à exploiter les carences de certains composants pour réduire la durée de vie de leurs mobiles multifonctions et pousser les consommateurs à en acheter une version plus récente.”

L’autorité devra déterminer si “des mises à jours logicielles ont été poussées sans que les consommateurs aient été prévenus de leurs éventuelles conséquences et sans fournir de suffisamment d’informations sur la manière de maintenir un niveau adéquat de prestation des dispositifs”.

Pour rappel, en France une enquête similaire a été ouverte à l’encontre d’Apple suite au scandale du "batterygate". L’association Hop a déposé une plainte car elle soupsonne qu’ "Apple a mis en place une stratégie globale d’obsolescence programmée en vue d’augmenter ses ventes".