Des élèves de l’école 42 de Xavier Niel lancent Wulo, un Uber moins cher et français

Des élèves de l’école 42 de Xavier Niel lancent Wulo, un Uber moins cher et français

 

 

L’application est d’ores et déjà disponible sur l’AppStore et le Play Store. Le principe est de mettre en relation les clients avec des VTC ou taxis tout en rémunérant mieux les chauffeurs.

Créé par une bande d’élèves de l’école 42, Wulo se revendique comme un Uber qui ne prend pas de commissions sur les courses des chauffeurs, association à but non lucratif oblige. « Sur une course à 100 €, une fois tous les frais déduits, il reste 25 € au chauffeur qui travaille chez Uber. Avec nous, il lui restera environ 38 € », promet Manfred Tourron, le fondateur de Wulo dans les lignes du Parisien. S’agissant du concept, l’analogie avec Uber est incontestable mais des différences subsistent comme le système de notation ou la possibilité d’indiquer le besoin d’un siège-bébé pour 2€ supplémentaires. Mais là où Wulo souhaite se démarquer, c’est en mettant en relation les clients avec des chauffeurs VTC et taxis. «L’intérêt pour les chauffeurs VTC qui travaillent avec d’autres plateformes est évident. Pour les taxis, il s’agit d’apparaître sur le même marché que celui des VTC », souligne Manfred Tourron. L’opération séduction est donc lancée avec comme stratégie pour charmer les clients : miser sur le « made in France » et des prix plus bas que la concurrence, notamment qu’Uber et Taxify, le nouveau venu à Paris. Wulo espère attirer une dizaine de milliers de chauffeurs.