Taux d’utilisation du réseau propre de Free : le point avant Noël

Taux d’utilisation du réseau propre de Free : le point avant Noël
 
Ça s’en va et ça revient.
 
Alors que depuis quelques semaines, le temps passé sur le réseau propre de Free par les abonnés Free Mobile utilisant l’application Free Mobile Netstat ne cesse de croître en raison notamment du déploiement progressif de la mise à jour Samsung mettant fin aux blocages récurrents en itinérance Orange, celui-ci est actuellement en dents de scie même s’il colle aux basques du record atteint le 1er décembre (80,9%). Aujourd’hui, le temps passé sur le réseau propre de Free par les utilisateurs de l’application est de 80,8%. Il faut toutefois s’attendre à une baisse durant les vacances de Noël qui commencent ce soir. Comme chaque année, les départs, en été comme en hiver, influent directement sur le taux d’utilisation du réseau de Free, les abonnés ont la bougeotte et cela se fait ressentir négativement. 
 
 Plus d’infos sur freemobile.toosurtoo.com
 
Quoi qu’il en soit sur les sept derniers jours, le temps de connexion des utilisateurs en 4G sur le réseau propre de Free est de 49,9% et de 19,7% en 3G, plutôt stable actuellement. Sur le réseau d’Orange celui-ci est de 20,2%, le taux est donc en passe de passer sous la barre symbolique des 20%. Enfin en Femtocell, le temps d’occupation est de 14,1%.
 
 
 
 
 
Pour rappel, Free Mobile Netstat, c’est l’application mobile qui permet de savoir à tout moment si un utilisateur est connecté sur une antenne Free ou Orange. Grâce aux données partagées anonymement, il est donc possible de suivre quotidiennement l’évolution de l’utilisation sur les deux réseaux. Ainsi, celle-ci peut être mesurée via cette app qui permet de surveiller en tâche de fond l’opérateur auquel vous êtes connectés.
 
Sans oublier que Free Mobile et Orange ont signé en juin 2016 un avenant à leur contrat d’itinérance 2G/3G courant jusqu’à la fin 2020, avec un désengagement progressif de Free Mobile de son itinérance sur le réseau de l’opérateur historique, avec des débits dégressifs. Depuis 2017 et jusque fin 2018, ces débits sont de 1 Mbit/s (débit descendant) et 448 kbit/s (débit montant). Ensuite, ils seront de 768 kbit/s (débit descendant) et 384 kbit/s (débit montant) pour l’année 2019 et de 384 kbit/s (débit descendant) et 384 kbit/s (débit montant) pour l’année 2020.