Youtube s’associe à Universal et Sony

Youtube s’associe à Universal et Sony

Alors que la plateforme vidéo de la firme de Mountain View prépare le lancement de sa nouvelle fonctionnalité de streaming musical, elle a convenu d’un accord de licence avec le géant de la musique, Universal Music Group. Youtube aurait également trouvé une entente avec le groupe Sony d’après plusieurs sources américaines. Le site d’hébergement de vidéos n’a pas souhaité commenter, ses partenaires non plus.

Pour rappel, la plateforme vidéo avait déjà établi un partenariat avec un autre géant du secteur de la musique qui n’est autre que Warner Music Group. Pendant plusieurs années, l’industrie de la musique a reproché à la plateforme vidéo de Google de profiter des revenus des vidéos musicales diffusées sur sa plateforme. Youtube ne reversait que des miettes aux labels et artistes qui les produisaient.

La firme a déjà lancé le service YouTube Music ainsi que l’abonnement YouTube Red. Cependant, d’après plusieurs médias américains, le service prépare maintenant une offre améliorée avec un meilleur taux de rémunération, se rapprochant des géants du streaming musical.

Un communiqué a été publié mardi dans lequel Lucian Grainge, PDG d’Universal, a expliqué que cet accord était un « important pas en avant » qui donnera suite à « une compensation financière en hausse pour les services par abonnement et gratuit avec publicité ». Il poursuit en annonçant que ce contrat « renforce l’engagement de YouTube à gérer les droits musicaux sur sa plateforme. »

En mai, lors de accord entre le groupe YouTube et Warner, le PDG de ce dernier, Warner Stephen Cooper, avait détaillé que les labels ne disposaient que de marges de manœuvre limitées : « Même si YouTube n’avait pas les licences, notre musique serait toujours disponible (sur la plateforme) mais sans aucune contrepartie financière ».

Spotify monopolise déjà le marché du streaming musical avec 60 millions d’abonnés suivi par Apple Music qui comptabilise 27 millions d’utilisateurs. YouTube arrive avec un temps de retard, de ce fait, ce secteur paraît difficile à conquérir pour la plateforme vidéo appartenant à Google depuis 2006.

Source  : BFMtv.com