Altice : Moody’s abaisse sa perspective à “négative” à cause des multiples défis que va devoir relever le groupe

Altice : Moody’s abaisse sa perspective à “négative” à cause des multiples défis que va devoir relever le groupe

L’agence de notation a annoncé avoir abaissé sa perspective sur trois entités du groupe Altice et ses quelques 50 milliards de dettes. Elle passe de “neutre” à “négative” pour Altice Luxembourg, Altice International et SFR.

Une autre agence de notation, Standard & Poor’s, en avait déjà fait de même fin novembre. Colin Vittery, vice-président de Moody’s et analyste en chef pour Altice Luxembourg s’explique dans un communiqué : "La décision de changer la perspective à négative sur les notations d’Altice Luxembourg reflète le positionnement très fragile de la note et la faiblesse des revenus sur les principaux marchés, France et Portugal, au troisième trimestre 2017Les changements de direction interviennent à un moment critique pour la filiale française, car elle lutte contre le taux élevé de désabonnement et une restructuration opérationnelle à un moment où la liquidité est réduite et où la pression sur les covenants financiers est de plus en plus forte.

Par ailleurs l’agence admet que Altice a certains avantages comme "la taille de son activité et des positions de marché fortes", "sa capacité à fournir une offre convergente" et une "marge élevée de 39%". Elle précise que "la dette ajustée demeure très élevée pour la notation tandis que le groupe fait face à des défis opérationnels importants et complexes, en particulier sur le marché français".

En début de semaine, après une dégringolade épique faisant suite à la publication de résultats plutôt décevant (-60% de sa valeur en quelques mois) , le titre avait amorcé une légère remontée.