Fin des frais de roaming : le manque à gagner pour Orange serait de 150 millions d’euros

Fin des frais de roaming : le manque à gagner pour Orange serait de 150 millions d’euros

Orange a fait les comptes et peut dire merci à la forte progression du trafic sur ses réseaux en Europe.

Depuis le 15 juin dernier, il est désormais possible d’utiliser son téléphone mobile pour appeler, envoyer des SMS ou surfer sur le net depuis un autre pays de l’Union, et ce sans surcoût. La fin d’un long chemin semé d’embûches et l’aboutissement d’une bataille menée face aux grands opérateurs. Presque 6 mois après l’abolition des frais de roaming, Orange a fait les comptes d’après l’Express. Ainsi l’opérateur historique a estimé le manque à gagner de cette nouvelle réglementation à 150 millions d’euros après « un décompte arrêté » fin novembre.

Lors de ses résultats du 3ème trimestre publiés fin octobre, Orange avait laissé entendre qu’il entrevoyait la fin du tunnel, estimant que l’impact de la fin des frais d’itinérance est pour une large part compensé par la croissance des revenus de l’interconnexion avec les opérateurs étrangers européens (roaming visiteurs), générée par la forte progression des usages de leurs clients sur les réseaux d’Orange en Europe. Ainsi L’EBITDA ajusté du Groupe était en croissance de +2,1% sur la période à base comparable, dans la continuité du 1er semestre (+2,2%).

L’opérateur historique avait tablé sur une perte de 150 à 170 millions d’euros en 2017. Il ne s’est pas trompé.