Xavier Niel, en route pour marcher sur les plates-bandes d’Orange… au Sénégal

Xavier Niel, en route pour marcher sur les plates-bandes d’Orange… au Sénégal

Xavier Niel à la tête de l’opérateur mobile sénégalais Tigo, cela se précise. D’ailleurs Orange s’en inquiète et se prépare déjà à l’arrivée du tycoon des télécoms.

Si Xavier Niel a signé une promesse de rachat de «Tigo» en juillet dernier, Orange anticipe déjà cette potentielle arrivée de son rival français. D’après Le Monde, Sonatel filiale sénégalaise de l’opérateur historique, du haut de ses 50% de parts de marché sur le mobile, « a déjà réduit ses tarifs de 20% à deux reprises ». Selon directeur général Alioune Ndiaye, «Xavier Niel n’aura pas autant d’espace économique qu’en France. Il ne peut pas arriver et diviser les prix par quatre ». Pourtant Sonatel génère 46% de marge, tout est donc possible.

En attendant, le patron de Free et un consortium composé également du milliardaire Yerim Sow ont signé un accord pour la cession de « Tigo » avec le Groupe Milicom, maison-mère de l’opérateur , annulant par conséquent la vente initialement prévue de celui-ci à la banque sénégalaise Wari. Oui mais cette cession est actuellement en suspens, le Président Sénégalais a donné par le biais d’un décret publié le 1er août son approbation de la cession de la licence d’établissement et d’exploitation des réseaux de télécommunications de Tigo à la banque Wari. C’est ce décret que Xavier Niel et ses associés tentent de faire annuler, ceux-ci espèrent trouver une issue positive avant la fin de l’année. Restera ensuite à discuter de l’octroi des licences 4G. Une autre histoire.