Facebook va lancer une page pour savoir si l’on a été victime de propagande russe

Facebook va lancer une page pour savoir si l’on a été victime de propagande russe

Facebook va mettre en place, d’ici la fin de l’année, une page dédiée qui indiquera aux utilisateurs s’ils ont suivi une page qui a relayé la propagande russe pendant les dernières élections américaines à la demande du congrès.

L’affaire a fait grand bruit outre-atlantique et il est communément admis désormais que les russes ont utilisé Facebook pour mener une campagne de propagande entre 2015 et 2017 en vu d’influencer les résultats des élections qui ont porté Donald Trump au pouvoir.

Dans une note de blog, le réseau social fait un effort de transparence en donnant la possibilité aux utilisateurs de savoir s’ils ont été victime sur Facebook ou Instagram de pages liées à l’entreprise russe proche du Kremlin, Internet Research Agency (définit comme “une ferme à troll” russe) qui est citée dans l’affaire des publicités ciblées.

La page regroupera tous les groupes, pages ou comptes suivis ou likés et qui ont un lien avec l’IRA. Facebook explique qu’ “il est important que les gens comprennent comment les acteurs étrangers ont essayé de semer la division et la méfiance en utilisant Facebook avant et après les élections américaines de 2016”.