RIP FTTH : le président de la FIRIP se félicite qu’Orange ait ramené Free dans le jeu

RIP FTTH : le président de la FIRIP se félicite qu’Orange ait ramené Free dans le jeu

Ainsi que nous vous le rapportions hier, Orange a rejoint la Fédération des industriels des réseaux d’initiative publique (FIRIP). Un nouvel allié de choix pour ces entreprises qui œuvre pour déployer la fibre sur les RIP et parvenir aux objectifs du plan Très Haut Débit.

L’arrivée de l’opérateur historique au sein de la fédération est aussi une façon d’isoler un peu plus SFR, qui a été évincé de la FIRIP en début de mois. Les industriel des RIP n’avaient pas apprécié l’annonce tonitruante de SFR qui assurait vouloir fibrer seul toute la France et ainsi remettre en cause tout le modèle de déploiement en cours.

Dans La Tribune, Etienne Dugas, le président de la FIRIP s’est félicité du ralliement d’Orange et du fait qu’il ait amené Free avec lui, sur le RIP de Mayenne, et peut être sur d’autres à l’avenir : « Aujourd’hui, Orange est devenu plus pro-RIP que la Firip elle-même !, se félicite-t-il. A partir du moment où affichent leur appétence pour ces réseaux, et respectent les règles du jeu, il n’y avait aucune raison de leur refuser l’entrée à la Firip. Orange vient par exemple de remporter un RIP en Mayenne. En plus d’y déployer un réseau ’activé’ [où tous les autres opérateurs télécoms, petits ou grands, pourront donc se raccorder, NDLR], ils ont amené un deuxième opérateur d’entrée de jeu [Free]. On ne peut donc pas leur reprocher de mettre des barrières à l’entrée pour conserver leur monopole. D’autre part, ils gagnent un grand nombre de RIP, et vont rapidement devenir le premier acteur du marché. »