« J’alerte l’Arcep » : l’espace de signalement de problèmes rencontrés avec les opérateurs, crée déjà un appel d’air

« J’alerte l’Arcep » : l’espace de signalement de problèmes rencontrés avec les opérateurs, crée déjà un appel d’air

 

Remonter tout dysfonctionnement autour des offres des opérateurs et de leur réseau en deux temps trois mouvements, c’est possible depuis le mois dernier via la plateforme citoyenne « J’alerte l’Arcep », lancé par le régulateur afin d’inciter Orange, Free, Bouygues Telecom et SFR à améliorer leurs services.

Invité hier de l’émission « Les Décodeurs de l’éco » sur BFM Business, Sébastien Soriano a fait le point sur les débuts de cet espace qui permet en quelques minutes de présenter le dysfonctionnement, désigner l’opérateur concerné ou encore joindre une photo mais aussi d’accéder aux fiches-conseils de l’Arcep les plus pertinentes, en fonction de la description que vous aurez faite de votre problème. Si il est encore un peu trop tôt pour dresser un réel bilan, le président de l’Arcep observe toutefois « un appel d’air qui a été créé par cet outil, puisque d’habitude sur un an, globalement, nous recevons à peu près 7500 plaintes, des signalements de tout type et là en l’espace d’un mois, on en a reçu environ 10 000. Il est vrai que le formulaire est beaucoup plus simple, c’est vrai qu’il y a eu un peu de communication au moment du lancement, donc je ne dirais pas que c’est le rythme de croisière mais on voit effectivement que cet outil rencontre une demande et un certain de nombre de problèmes de quotidiens, de galères, que rencontrent les français avec leur téléphone. »

Au sujet des cas les plus récurrents, sans surprise, « ce sont les coupures de réseau, quand vous avez votre accès internet ou téléphone fixe qui ne marchent plus, quand vous avez des galères avec votre réseau mobile qui ne fonctionne plus par exemple près de chez vous, ça arrive notamment dans les zones de campagne si il y a une antenne qui est coupée » relate Sébastien Soriano qui met également en exergue des problèmes de facturation répertoriés sur la plateforme, « tout d’un coup, vous avez une option qui vous est facturée en bas de la facture et vous ne l’aviez pas forcément compris comme ça », sans oublier les résiliations difficiles. En résumé, les possibilités sont nombreuses. 

Cette nouvelle plateforme d’alerte citoyenne est à retrouver à l’adresse https://jalerte.arcep.fr/.