Canal+ annonce gagner enfin des abonnés directs, une première depuis trois ans

Canal+ annonce gagner enfin des abonnés directs, une première depuis trois ans

Après la pluie, vient le beau temps ?

En tout cas c’est la fin de l’hémorragie en matière d’abonnés directs chez Canal + en en croire son directeur général Maxime Saada dans une interview accordée aux Echos. «Incontestablement, Canal+ se redresse. Nous avons stabilisé le nombre d’abonnés individuels en France par rapport au trimestre précédent, à 4,99 millions. Il y a même une légère progression, ce qui n’est pas arrivé depuis 3 ans» a t-il souligné en marge des résultats trimestriels de Vivendi.

Plus précisément, cette tendance favorable s’explique par une hausse des recrutements, soit +43 % pour les abonnés individuels avec engagement au troisième trimestre et +14 % sur les neuf premiers mois de l’année par rapport aux mêmes périodes de 2016. Le tout combiné à un recul des désabonnements, soit -13 % de résiliations pour les abonnés individuels avec engagement au T3 et -2 % sur les neuf premiers mois de l’année. La reconquête semble donc enclenchée  pour le groupe Canal après avoir perdu 492 000 abonnés en direct en 2016. Canal+ peut également compter sur la force de son bouquet de chaînes thématiques chez Free, Orange et Bouygues Telecom, des partenariats de distribution noués qui lui ont permis de passer « de 3,4 millions de clients à 6,5 millions en un an », avait annoncé en septembre dernier Frank Cadoret directeur de la distribution du groupe. La question reste à présent de savoir si les revenus du groupe Canal repartiront ou non à la hausse en 2018.

Production de séries

Si Canal+ estime que la télé payante peut encore se développer davantage dans l’hexagone avec de nouvelles offres « couvrant toutes les gammes de prix et sans engagement que nous avons mises en place », déclare Maxime Saada, la chaîne cryptée va dans ce sens lancer «de nouvelles offres dans les mois à venir ». Cela passera par la création d’ «une activité de production de séries en France », un peu à l’instar de StudioCanal dans le cinéma, le but étant de produire pour le groupe lui-même et pour les autres chaînes.