Le comble pour Orange Bank ? des inscriptions impossibles à cause de SMS de validation qui ne partent pas

Le comble pour Orange Bank ? des inscriptions impossibles à cause de SMS de validation qui ne partent pas

Invité dimanche dernier dans l’émission “Le Grand Jury” sur RTL-LCI-Le Figaro, le PDG d’Orange Stéphane Richard s’était félicité du “succès populaire” du lancement de sa banque mobile qui revendiquait déjà 30 000 clients. Problème : des SMS de validation qui ne partent pas empêchent la finalisation des inscriptions.

Initialement prévu le 6 juillet dernier, le lancement grand public d’Orange Bank avait déjà été repoussé à la fin de l’été. Il aura fallu attendre le 2 novembre dernier pour assister à la naissance de la banque 100% mobile . L’opérateur historique avait alors justifié sa décision par son souhait de prolonger ses tests afin d’éviter toute mésaventure. Il n’est pas “question d’écorner le capital de confiance de la marque Orange, faute d’essais suffisamment aboutis”, avait déclaré Stéphane Richard.

Malgré le report du lancement et la volonté affichée de réaliser des tests plus poussés, les problèmes depuis le lancement s’enchaînent. Le site igen révèle un problème de taille : il serait impossible de finaliser les inscriptions. 

En cause le prestataire qui gère la production des cartes bancaires ferait face à un problème technique : le SMS de confirmation pour lancer la commande de la carte bancaire n’arrive pas sur les téléphones des futurs clients. Sans ce SMS et le mot de passe à dix caractères qu’il contient, impossible d’obtenir un moyen de paiement et impossible également d’accéder à l’application. 

D’autres problèmes liés cette fois à la réception de mails en provenance de la banque sont mis en lumière. Certains mails se perdent dans les tuyaux ou arrivent avec des informations fausses et potentiellement inquiétantes, comme des erreurs dans les notifications de découvert par exemple. Sur les forums d’Orange Bank on peut en effet constater des problèmes avec Apple Pay qui ne fonctionne pas à tous les coups, des réactions étranges de l’application sous Android, des pièces justificatives refusées sans raisons, etc.

Stéphane Richard qui affirmait dans les lignes de Paris Match : “j’ai décidé de prolonger la phase de test. Nous allons prendre le temps nécessaire, car nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir le moindre bug” aurait peut-être mieux fait de retarder encore un peu le lancement pour éviter la période des fêtes et continuer les tests en internes comme l’avait suggéré Sébastien Crozier, président de la CFE-CGC Orange, qui jugeait un lancement début 2018 plus judicieux.

 
source : igen.fr