Stéphane Richard, pour le moins dubitatif face à la stratégie d’Altice (SFR)

Stéphane Richard, pour le moins dubitatif face à la stratégie d’Altice (SFR)

Une kyrielle de départs de dirigeants déjà actés ces dernières semaines, une chute brutale du cours de Bourse , des résultats décevants pour SFR au troisième trimestre, une réorganisation de la direction avec la « démission » de Michel Combes PDG de SFR et DG d’Altice suivi du retour de Patrick Drahi à la stratégie du groupe… En résumé le soleil n’est pas au beau fixe chez l’opérateur au carré rouge et sa maison-mère Altice dont la dette est stable à 51 milliards d’euros.

Invité hier de l’émission « Le Grand Jury » sur RTL-LCI-Le Figaro, Stéphane Richard, PDG d’Orange, n’a d’ailleurs pas caché ses doutes au sujet du modèle mis en place par Altice. A ses yeux, il est impossible de jouer sur tous les tableaux, à savoir vouloir investir à tour de bras dans la fibre et dans les contenus : « Je ne veux pas jouer un peu les Cassandre, franchement j’ai des doutes sur le modèle, parce que le modèle financier est difficilement soutenable tel qu’il est aujourd’hui. Il supposerait qu’il y ait effectivement des performances opérationnelles, qui aujourd’hui ne sont pas tout à fait au rendez-vous », a t-il déclaré. La clef du succès pour une entreprise, c’est « une stratégie un peu constante, c’est une stabilité managériale (…), ce sont des équipes motivées (…) », a enfin martelé Stéphane Richard qui cherche encore la présence de critères de succès dans le groupe de son rival.

 

Source : AFP